/news/law

Six accusations contre le présumé agresseur du métro

Roxane Trudel | 24 Heures

COURTOISIE SERVICE DE POLICE DE LA VILLE DE MONTRÉAL

L’homme qui a été arrêté relativement à une agression survenue près d'une station de métro a été accusé jeudi de voies de fait armées contre trois personnes différentes, pour des événements remontant à décembre et à février.

• À lire aussi: Attaque au métro Beaubien: un suspect arrêté

• À lire aussi: Un suspect recherché pour une agression gratuite près du métro

Simon Coupal Gagnon, 31 ans, a été arrêté mercredi après que le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) eut fait circuler des images captées par une caméra de surveillance de la station de métro Beaubien.

Il a comparu jeudi après-midi par visioconférence au palais de justice de Montréal, où il a notamment été accusé de voies de fait graves et de voies de fait armées contre une femme pour une agression survenue le 13 février dernier.

Le procureur de la couronne a demandé à ce que l’accusé soit évalué par l’urgence psychosociale, une expertise mise en place dans le but d’estimer la dangerosité d’une personne pour elle ou pour les autres.

Quatre autres accusations pour des voies de fait infligeant des lésions corporelles et des voies de fait armées ont également été déposées contre lui, concernant deux agressions similaires survenues le 13 décembre dernier à Montréal.

Selon les informations obtenues par «La Presse», un homme aurait frappé sans raison à coups de bâton une jeune mère le 13 février dernier, à proximité de la station de métro Beaubien. La femme aurait réussi à se réfugier à l’intérieur de l'édicule de la station et l’homme aurait pris la fuite.

Simon Coupal Gagnon sera de retour à la cour vendredi pour débattre de sa remise en liberté en attendant son procès.

Dans la même catégorie