/regional/troisrivieres/mauricie

Blocus: Résolu s'apprête à fermer ses usines de sciage

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Produits forestiers Résolu a planifié des arrêts de production dans sa vingtaine d'usines de sciage au Québec et en Ontario en raison des blocus ferroviaires.

 «Malheureusement, on a des difficultés d'expédition de nos produits finis. On commence à avoir des difficultés d'approvisionnement pour certains produits chimiques dans nos installations. Ça fait que, malheureusement, il est fort probable que nous soyons obligés de faire des arrêts de production», a indiqué jeudi Karl Blackburn, porte-parole de Produits forestiers Résolu.

Deux des usines de Résolu se trouvent en Haute-Mauricie.

Jusqu'à 5000 travailleurs pourraient être touchés. Résolu a avisé mardi ses usines et l'ensemble de ses employés que le scénario des arrêts de production était bel et bien envisagé.

La mesure sera appliquée dans les prochains jours s'il n'y a eu aucune évolution des blocus ferroviaires.

Le ministre du Travail, Jean Boulet, s'attendait à ce qu'on en arrive là. «C'est une crise qui est importante. Ça dure depuis plus de 16 jours. Il est tant que ça cesse», a dit M. Boulet.

À Bécancour, on croit que c'est la bonne réputation et la fiabilité de l'industrie canadienne qui sont mises en jeu.

«L'élément le plus important c'est le client», a martelé Maurice Richard, président de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour.

«Actuellement, tu n'es plus capable de desservir ta clientèle et ça a un impact énorme», a-t-il ajouté.

Au Port de Trois-Rivières, on commence à être à court de céréales dans les silos, ce qui a déjà un effet sur le chargement d'un navire. Deux convois ferroviaires qui se dirigeaient vers Trois-Rivières sont soit bloqués ou ralentis.

«Ce que ça va faire, c'est que le bateau va être en attente ici une semaine de plus», a noté Sarah Dubé, porte-parole du Port de Trois-Rivières.