/news/law

Une fausse insigne de policier pour obtenir des faveurs sexuelles

Roxane Trudel | 24 Heures

PHOTO AGENCE QMI, MAXIME DELAND

Un trentenaire qui aurait utilisé une fausse insigne de policier pour menacer trois escortes et obtenir des services sexuels fait face à 18 chefs d’accusation.

Selon les accusations déposées jeudi au palais de justice de Montréal, Mohamad Abdool Koheeallee, 34 ans, se serait fait passer pour un policier à plusieurs reprises, sur une période de six mois, dans le but d’obtenir des faveurs sexuelles.

Il aurait également commis des agressions sexuelles sur ses trois victimes, des escortes, entre le mois d’août 2019 et le mois présent.

Selon le document de cour, l’accusé aurait induit ou tenté d’induire ses victimes à accomplir une fellation, «par des menaces, des accusations ou de la violence», peut-on lire.

Il est aussi accusé d’avoir utilisé une imitation d’arme lors d’une agression sexuelle, d’avoir séquestré ou emprisonné l’une de ses victimes et d’avoir possédé une arme dans un dessein dangereux.

- En collaboration avec Michaël Nguyen