/finance

Roland Emmerich tournera trois autres films au Québec

Agence QMI

Roland Emmerich poursuivra son histoire d'amour avec Montréal. Le réalisateur friand de superproductions («Independence Day», «Godzilla», «2012») a conclu une entente avec le gouvernement du Québec, vendredi, grâce à laquelle sa compagnie de production, Centropolis Entertainment, empochera 10 millions $ en raison de son engagement à tourner ses trois prochains longs métrages dans la province.

Estimés à tout près de 400 millions $ US – environ 529 millions $ CAN –, les budgets totaux des trois films devraient être synonymes de quelque 800 emplois à temps plein et 2400 à temps partiel au Québec. Les deux tiers de l'imposante somme sont destinés à être dépensés ici. Une part des revenus sera également versée au gouvernement.

Comme en Europe

S'intéressant à la Deuxième Guerre mondiale, le plus récent film de Roland Emmerich, «Midway» a d'ailleurs pris forme à Montréal, une ville qu'apprécie particulièrement le réalisateur allemand.

«Le Québec est le meilleur endroit pour faire des films et j’adore tourner à Montréal», a laissé savoir Roland Emmerich dans un communiqué.

«C’est une ville bien adaptée aux cinéastes qui offre toutes les ressources dont j’ai besoin, que ce soit son bassin de talents de classe mondiale avec les meilleures équipes de production et les meilleurs artisans, ou ses installations de production de grande qualité. Comme je suis Allemand, je me sens presque comme chez moi. En Amérique du Nord, c’est la ville qui ressemble le plus à l’Europe, avec des restaurants remarquables pour une réunion hors site avec l’équipe, ou une vie nocturne culturelle pour les périodes de repos.»

De son côté, François Legault, premier ministre du Québec, estime que les retombées de cette nouvelle entente seront majeures pour la province.

«M. Emmerich et son entreprise, Centropolis Entertainment, produisent des films à très grand budget qui connaissent des succès mondiaux en salle. La production de ses trois prochains films à Montréal injectera des centaines de millions de dollars dans notre économie. Le Québec dans son ensemble doit être fier que les travailleurs exceptionnels de notre industrie cinématographique puissent collaborer à des films aussi importants», a-t-il détaillé dans le même communiqué.

Dès ce printemps, le plateau du nouveau film de Roland Emmerich, une œuvre de science-fiction intitulée «Moonfall», s'animera dans la métropole.