/news/culture

Un vibrant au revoir à Maman Dion

Marc-André Lemieux | Le Journal de Montréal

Thérèse Tanguay-Dion a reçu un dernier hommage sobre au cours duquel les larmes s’entremêlaient aux sourires tendres, jeudi à Laval. Ses proches ont défilé durant toute la journée pour saluer la mémoire d’une femme « forte », « généreuse » et « humble ».   

Les enfants de celle qu’on appelait affectueusement Maman Dion sont arrivés au Memoria Alfred Dallaire en autobus peu avant 9 h. Ils s’étaient auparavant réunis chez leur mère, dans le quartier Sainte-Rose, à Laval.   

Céline Dion, qui s’était produite au Centre Bell la veille, est arrivée à bord d’un VUS noir à 10 h. Elle est entrée dans l’établissement loin des regards, par une porte de côté.    

Ses enfants, René-Charles, 19 ans, ainsi que les jumeaux de 9 ans Eddy et Nelson sont allés la rejoindre à 14 h, de manière tout aussi discrète.    

Sur Instagram, la chanteuse a remercié le public pour ses messages de sympathie.    

« Votre respect et votre fidélité nous ont beaucoup touchés », a-t-elle écrit.   

Émotion palpable  

Désirant vivre cette journée de manière privée, la famille avait refusé l’entrée au salon funéraire aux photographes et caméramans de presse. Elle a toutefois ouvert les portes à quelques journalistes, histoire qu’ils puissent présenter leurs condoléances.   

Bien que plusieurs gardes de sécurité arpentaient les lieux, il régnait une ambiance paisible dans l’endroit où étaient rassemblés les 13 enfants toujours vivants de Maman Dion, dont Denise, Claudette, Linda, Ghislaine, Liette, Louise, Clément, Michel, Jacques et Paul. Toute de noir vêtue, Céline faisait également partie du groupe. La chanteuse était entourée de Pauline et de Manon, ses sœurs aînées.   

Sur leurs visages, l’émotion était palpable. Certains gardaient un mouchoir à portée de main tellement leurs larmes coulaient. D’autres affichaient un air serein. Et quand des souvenirs heureux refaisaient surface au cœur d’une anecdote, on pouvait entendre des rires.   

La dernière sœur vivante de Mme Tanguay-Dion, Jacqueline, était aussi présente.   

« Voilà ! »  

Entourée de centaines de fleurs blanches, l’urne de Mme Tanguay-Dion, décédée le 17 janvier à 92 ans, se trouvait au centre du cortège. On pouvait y remarquer le dessin d’un arbre ainsi qu’un mot : « Voilà ! »    

Il s’agissait d’un patois de Maman Dion, qui aimait bien finir ses phrases en l’employant, nous a-t-on confié.   

Des dizaines de bougies avaient été allumées. Dans cette grande salle lumineuse, on pouvait également apprécier de nombreuses photographies de Thérèse Tanguay-Dion prises à différentes époques.    

Sa médaille du gouverneur général, reçue en 2015, était exposée, tout comme sa médaille de l’Assemblée nationale, décernée l’an dernier.    

Une reproduction en bronze des mains entrelacées de Mme Tanguay-Dion et d’Adhémar Dion, son défunt époux, était exhibée.   

Fan américain  

À l’extérieur du salon funéraire, la présence policière a été assurée par trois autopatrouilles durant toute la journée. Aucun incident majeur n’a été signalé.    

Un admirateur de Céline en provenance du Massachusetts a été invité à quitter les lieux en tout début de matinée.   

De 9 à 19 h, plusieurs personnalités et proches de Maman Dion ont visité le salon pour saluer sa mémoire. Parmi elles, citons Sonia Benezra, Josélito Michaud, Pierre Karl Péladeau, Pierre Marchand, Scott Price, Lise Dion, Stéphane Laporte, Julie Snyder, France Lauzière et Jean-Marie Lapointe.    

D’après les nombreux témoignages d’affection que nous avons récoltés, Maman Dion laisse le souvenir d’une grande dame pleine de bonté. Une force tranquille.   

Témoignages  

  

ART-MAMAN-DION

Joël Lemay / Agence QMI

  

« J’ai toujours admiré son authenticité. Elle avait de belles valeurs et elle les a gardées jusqu’à la fin. »   

- Sonia Benezra, animatrice   

  

ART-MAMAN-DION

Joël Lemay / Agence QMI

  

« René [Angélil] avait un immense respect pour elle. Elle a marqué le Québec. Elle n’était pas une maman comme les autres. »    

- Michel Bergeron, commentateur sportif   

  

GEN-HOMMAGE-MAMAN DION

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

  

« Elle avait l’énergie de trois filles de 30 ans. Elle avait une belle vision. Elle était inspirante. »    

- Denise Robert, productrice et membre du conseil d’administration de la Fondation Maman Dion   

  

ART-MAMAN-DION

Joël Lemay / Agence QMI

  

« Le Québec ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui s’il n’y avait pas eu des “Maman Dion”. »    

- Pierre Karl Péladeau, PDG de Québecor   

« C’était une grande dame, une force tranquille. Elle représentait la matriarche québécoise. »    

- France Lauzière, présidente et chef de la direction du Groupe TVA  

Dans la même catégorie