/news/society

L'image de Jean Vanier «ternie à jamais»

TVA Nouvelles

Une enquête interne révèle que le fondateur de l'Arche Jean Vanier aurait commis des abus sexuels sur plusieurs femmes. 

La nouvelle a eu l'effet d'une bombe en France et dans 38 pays, où son œuvre auprès des personnes avec une déficience intellectuelle est vénérée depuis de nombreuses années.

• À lire aussi: Abus sexuels commis par le fondateur de l'Arche Jean Vanier

Lorsqu'il est décédé l'an dernier à l'âge de 90 ans, Jean Vanier a emporté avec lui un terrible secret.

Celui que plusieurs comparaient à un saint et qui a fondé en France, en 1964, des foyers pour déficients intellectuels vivait dans le péché.

Les responsables des maisons de L'Arche, implantées dans 38 pays et qui soutiennent des milliers de personnes handicapées, ont rendu publiques les conclusions d'une enquête amorcée il y a huit mois par un organisme indépendant.

«On ne parle pas d'enfants mineurs, on ne parle pas de personnes handicapées. On parle de dames qui étaient, à l'occasion, mariées, célibataires ou, dans certains cas, religieuses», précise Alain Pronkin, spécialise des religions. 

En 2014, L'Arche avait été secouée par d'autres révélations. Le père spirituel de Jean Vanier et cofondateur de l'organisme, le dominicain Thomas Philippe, a agressé plusieurs femmes durant de nombreuses années.          

«Il ne faut jamais oublier que le père Philippe a été sanctionné par le Vatican en 1956 parce que lui était un prêtre dominicain. Il a été sanctionné», ajoute M. Pronkin.

L'enquête montre que Jean Vanier, qui a toujours été louangé par le Vatican, était au courant de son comportement.

«Nous sommes bouleversés par ces découvertes et nous condamnons sans réserve ces agissements», écrivent les dirigeants de L'Arche.

Dans un communiqué, les évêques catholiques du Québec saluent «le courage des victimes. Il est difficile d’imaginer la douleur qu’elles ont eu à porter pendant de trop longues années et les efforts qu’elles ont dû déployer pour dénoncer. Nul doute que l’image que nous nous faisons de Jean Vanier est ternie à jamais», a-t-on laissé savoir.

«L'œuvre est importante. On vient en aide à beaucoup de personnes handicapées intellectuellement, et ces personnes-là n'ont pas été atteintes dans leur intégrité physique ou mentale», conclut M. Pronkin.

Dans la même catégorie