/news/society

Enquête interne de l’Arche : «à la fois un signe d’espérance et un modèle»

TVA Nouvelles

Pour l’archevêque de Montréal, Mgr Christian Lépine, l’enquête interne menée par l’organisme l’Arche est «à la fois un signe d’espérance et un modèle» puisqu’ils ont préféré faire la lumière sur la situation plutôt que de la cacher. 

• À lire aussi: Abus sexuels commis par le fondateur de l'Arche Jean Vanier

• À lire aussi: L'image de Jean Vanier «ternie à jamais»

«Les responsables de l’Arche ont voulu connaître leur histoire et la dévoiler lorsqu’ils ont eu des allégations. Ils ont voulu connaître le fin fond de la réalité», a-t-il affirmé en entrevue à TVA Nouvelles. 

Selon Mgr Lépine, il faut saluer la transparence avec laquelle l’organisme a traité le dossier. «On ne l’a pas caché. Dès qu’on a pu le savoir et qu’il y a eu des signes, on a fait une enquête sérieuse avec des éléments externes et on veut être transparent et faire connaître les résultats», a-t-il déclaré. 

Saluer le courage des victimes

«Ça prend du courage et c’est à leur honneur d’avoir fait cette démarche», a indiqué Mgr Lépine qui reconnait que certaines victimes ont eu, dans le passé, l’impression de ne pas avoir été écoutées lorsqu’elles ont voulu dénoncer ces gestes. 

L’Assemblée des évêques catholiques du Québec a d’ailleurs salué «le courage des victimes qui ont dénoncé les agissements de Jean Vanier» dans un communiqué diffusé samedi.