/news/law

Accusé d'avoir plongé les mains d'un bébé dans une friteuse

Charel Traversy | TVA Nouvelles

Éric Michaud aurait volontairement plongé les mains d'une fillette d'à peine 15 mois dans une friteuse, lui causant des blessures qui lui laisseront des séquelles pour la vie, a-t-on appris lundi à l'ouverture de son procès.  

C'est à tout le moins la thèse qu'a mise de l'avant la procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Émilie Goulet, lors de son discours d'ouverture du procès de l’homme de 39 ans qui se tient devant jury au palais de justice de Shawinigan. 

La poursuite tentera de démontrer, au cours des quatre prochaines semaines, que les blessures subies par l'enfant ne sont pas le fruit d’un accident.

Une quinzaine de témoins seront entendus dans le cadre du procès. Plusieurs experts seront appelés à la barre, dont une chirurgienne spécialisée en brûlure, une experte en pédiatrie de la maltraitance, une chimiste et des policiers.

Éric Michaud est accusé de voies de fait grave et de négligence criminelle causant des lésions pour cet événement qui remonte à l’été 2017. Le tout s'était produit dans un logement de la 11e Avenue du secteur Grand-Mère, à Shawinigan.

Au moment des faits, une autre fillette de deux ans était aussi présente dans l'appartement.

Le juge Étienne Parent a consacré la première partie de la journée à la sélection des jurés, sélectionnant six hommes et six femmes sur les 129 personnes présentes.

Plusieurs candidats ont mentionné éprouver un malaise et avoir de la difficulté à demeurer impartiaux face à cette histoire.