/news/currentevents

Prisonnière d'un bac de don après une tentative de vol

Jean Houle | TVA Nouvelles

Une femme de 26 ans risque de se retrouver devant le tribunal après avoir passé une nuit dans un bac de don de vêtements de Saguenay.

La femme aurait voulu commettre un vol à la Maison de Quartier de Jonquière, dans la nuit de samedi à dimanche.

Elle s'était présentée près des deux bacs de récupération sur le terrain de stationnement de la maison, dans le centre de l’arrondissement de Jonquière.

À l'évidence, elle aurait tenté de prendre des vêtements qui se trouvaient dans ces conteneurs. Pour ouvrir, il suffit de tirer sur la poignée du haut, mais il faut se pencher pour mettre la main sur ce qui se trouve à l'intérieur. La jeune femme aurait été un peu trop téméraire, et a basculé dans la boîte, la trappe se refermant sur elle.

Le mécanisme empêche l'ouverture de l'intérieur.

Elle a donc dû patienter jusqu'au dimanche matin 8h, quand un employé s'est présenté pour la cueillette. Il a eu la surprise de retrouver l'infortunée dans le bac.

La Maison de quartier a porté plainte contre elle à la police de Saguenay.

«C'est une tentative de vol, a dit le directeur général de la Maison de Quartier, Marc Gagnon. Par chance, il n'a pas fait froid cette nuit-là, parce qu'à -30 degrés, ça aurait pu être difficile pour elle.»

La police de Saguenay va soumettre le dossier à la direction des poursuites criminelles et pénales.

«Les gens qui ont laissé des vêtements voulaient les remettre à la Maison de quartier, a expliqué le porte-parole de la police de Saguenay Bruno Cormier. Les bacs appartiennent à la Maison, qui les a placés sur son terrain. Elle revend les objets qu'elle recueille. Ça peut être considéré comme un vol.»

L'incident suscite une réflexion chez l'organisme.

«Des gens qui tentent de repartir avec des objets en fouillant dans le bac, ça arrive, a précisé Marc Gagnon. On pourrait remplacer ses deux bacs éventuellement par des modèles différents.»