/news/law

Blocus à Listuguj: l'injonction de Québec accordée

Gilles Turmel | TVA Nouvelles

L'injonction déposée par le gouvernement du Québec, mardi après-midi, pour demander qu'on libère la voie ferrée de Listuguj, en Gaspésie, a été accordée.  

• À lire aussi: Toujours des blocages ferroviaires  

• À lire aussi: Le CP obtient une injonction  

L'injonction ordonne aux manifestants de déplacer toute structure ou forme d'entrave sur la voie ferrée. Il est également interdit de faire tout autre blocus ainsi que de menacer ou intimider des employés du chemin de fer. 

Il s'agit d'une injonction provisoire de 10 jours, donc valide jusqu'au 5 mars prochain. 

Les Micmacs avaient déjà dégagé la voie ferrée qui traverse leur territoire plus tôt en après-midi. La barricade a été démantelée, mais les manifestants ont toutefois conservé leur campement en bordure du chemin de fer.     

Le gouvernement provincial est propriétaire du chemin de fer de la Gaspésie, un tronçon deprès de 600 km entre Matapédia et Gaspé. C'est un organisme à but non lucratif qui l'opère. 

Après une journée plutôt calme lundi, le ton a changé mardi. Des hommes masqués ont d’abord refusé la présence de TVA Nouvelles à proximité de leur campement. Après négociation, ils ont finalement accepté la prise d’images.     

Pour l’instant, les manifestants demeurent retranchés et n’ont pas entravé la circulation sur la route 132 comme hier.     

Autrement plusieurs policiers de la Sûreté du Québec sont présents à Pointe-à-la-Croix, la municipalité voisine de Listuguj. Il faut dire que des Micmacs ont été aperçus lundi à proximité du pont Van Horne qui relie le Québec au Nouveau-Brunswick, une voie de circulation majeure entre les deux provinces.     

Des citoyens de Pointe-à-la-Croix se sont dit inquiets par la situation actuelle alors que d’autres estiment que le temps arrangera les choses.     

De son côté, le maire de Pointe-à-la-Croix préfère ne pas commenter la situation. Pascal Bujold rappelle que les liens économiques avec Listuguj sont importants et qu’ils ne doivent pas être affectés par la crise actuelle.

Dans la même catégorie