/finance

Changement à la tête de Disney

Agence France-Presse

Le PDG de Disney Bob Iger, qui a fait du Royaume enchanté un empire du divertissement, va laisser sa place à la fin de l'année prochaine à Bob Chapek, qui dirige les parcs d'attraction et produits dérivés, a annoncé mardi le groupe dans un communiqué inattendu. 

 

Bob Chapek

AFP

Bob Chapek

«Robert A. Iger prend le rôle de président exécutif. Il va diriger les initiatives artistiques de la société, présider le conseil d'administration et utiliser toute son expérience (...) pour assurer une transition fluide et réussie», précise Disney.

Le patron emblématique prépare son départ après le lancement réussi de la plateforme de streaming Disney+, qui représente une percée du groupe dans l'offre directe aux consommateurs par opposition à la distribution via des intermédiaires comme les cinémas et les chaînes de télévision.

L'année dernière a aussi été marquée par le rachat de l'essentiel des actifs de l'ex-groupe 21st Century Fox, notamment le studio.

«Notre groupe est devenu plus complexe ces derniers mois. Mais tous les éléments sont en place, la stratégie est déployée et j'aimerais passer le plus de temps possible sur la partie créative du travail, qui devient la plus grosse priorité», a expliqué mardi Bob Iger lors d'une conférence téléphonique.

Il a assuré aux analystes que ce changement de direction n'avait pas été précipité, et que passer le relais à Bob Chapek lui permettait «de libérer le temps nécessaire pour se concentrer sur la création».

Lors de la présentation des résultats annuels du groupe, Bob Iger s'est félicité des succès les plus récents, comme Disney+ (28,6 millions d'abonnés en moins de 3 mois) et les dernières superproductions «Frozen II» et «Star Wars: The Rise Of Skywalker», qui ont chacun dépassé le milliard de dollars de recettes.

Employé par Disney depuis 1993, Bob Chapek est passé notamment au sein de l'entreprise par le marketing, la publicité, les produits de consommation et les parcs d'attractions. Il dirigeait l'activité «Parcs, expériences et produits» depuis 2018, qui comprend 170 000 employés dans le monde.

L'action du groupe perdait 2,6% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.