/news/politics

Nouveau délai pour le remplacement des CF-18

Agence QMI

Photo d'Archives

Les fabricants d'avions militaires qui désirent soumettre une proposition à Ottawa en vue du remplacement de la flotte des CF-18 de l'Aviation royale canadienne auront finalement plus de temps que prévu pour le faire.

• À lire aussi: Ottawa dépensera 800 millions $ pour prolonger une partie des CF-18

• À lire aussi: Remplacement des CF-18: le NPD veut protéger les emplois canadiens

• À lire aussi: CF-18: dépenses de 3G$ mais pas assez de pilotes

Les différents fournisseurs potentiels, qui avaient jusqu'au 30 mars pour déposer leur offre, disposent d'un délai additionnel de trois mois, si bien qu'ils ont maintenant jusqu'au 30 juin pour aller de l'avant.

Services publics et Approvisionnement Canada a justifié sa décision, mardi, en invoquant la complexité du dépôt d'une telle proposition.

«Cette prolongation permettra aux fournisseurs admissibles de faire leurs meilleures offres possible, afin qu’on soit en mesure d'offrir à nos membres l’équipement dont ils ont besoin à un coût juste pour les Canadiens», a commenté le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, par communiqué.

Le fédéral doit remplacer ses chasseurs-bombardiers CF-18 vétustes par de nouveaux avions de combat multirôles, mais ce programme de remplacement a fait face à de nombreux délais.

Le Canada devait initialement se procurer des F-35, un avion de combat développé par la compagnie Lockheed Martin, mais ce projet développé par les conservateurs de Stephen Harper a été écarté par les libéraux de Justin Trudeau.

Les délais ont forcé le gouvernement Trudeau à acheter des F-18 usagés australiens pour pouvoir maintenir en état de vol les CF-18 de l'Aviation canadienne.

Lockheed Martin, avec son F-35 «Lightning II», l'entreprise suédoise SAAB, avec sa série Gripen E/F, et l'avionneur américain Boeing, avec son F/A-18 E/F «Super Hornet» – la version améliorée des actuelles CF-18 canadiens –, sont sur les rangs pour obtenir le contrat visant à fournir 88 appareils de combat multirôles.

La valeur de ce contrat est estimée entre 15 et 19 milliards $ et le premier avion devrait être livré d'ici 2025.