/finance/realestate

Pas encore de permis pour les condos

Camille Dauphinais-Pelletier | 24 Heures

PHOTO COURTOISIE/Devimco immobilier

La Ville de Montréal n’a pas encore émis de permis de construction pour les condos qui devraient voir le jour sur le site de l’ancienne maison de Radio-Canada.     

Mercredi dernier, le développeur immobilier MACH annonçait qu’une première phase de 270 condos serait réalisée par le promoteur Devimco dès cet été sur le terrain, mais qu’il faudrait attendre 2021 pour y voir des logements sociaux.     

Or, selon l’entente prise avec la Ville, chacune des phases doit comprendre des logements sociaux pour que les permis de construction soient accordés.     

«Il n’y aura effectivement pas d’émission de permis de la part de notre arrondissement [Ville-Marie] à Devimco tant que nous n’aurons pas l’assurance et la signature de l’intégration du logement social dans les premières phases du projet», a assuré lundi Robert Beaudry, responsable de l’habitation au comité exécutif, à un citoyen qui le questionnait à ce propos.     

M. Beaudry a mentionné que la Ville était en discussion avec le groupe MACH pour établir les phases du projet.     

Comme le terrain sur lequel se trouve la tour de Radio-Canada est au cœur de la ville et qu’il a autrefois accueilli un quartier ouvrier, la symbolique de la construction de logement social à cet endroit est particulièrement forte, d’autant plus en cette période de crise du logement à Montréal, ont mentionné quelques citoyens qui ont pris la parole lundi soir lors de la période de questions du conseil municipal.     

«On croit en ces quartiers-là qui incluent de la mixité sociale», a assuré M. Beaudry, faisant également référence à ce qu’il adviendra des terrains vendus par la brasserie Molson non loin de là.     

Rappelons que le développeur MACH souhaite construire sur l’ancien site de Radio-Canada le Quartier des lumières, qui comprendra à terme 4000 logements, dont 600 logements sociaux et 400 logements abordables. Selon le président de la compagnie, Vincent Chiara, c’est une question d’accès au site qui repousse le début de la construction des logements sociaux.