/news/politics

15% de plus pour opérer une Maison des aînés

Alain Laforest | TVA Nouvelles

Le Parti québécois affirme que les Maisons des aînées vont créer un système à deux vitesses pour les personnes âgées du Québec. 

Selon des chiffres obtenus en vertu de la loi d'accès à l'information, le ministère de la Santé reconnait qu’elles coûteront 15% de plus à exploiter. 

Le ministère écrit que le coût pour héberger une personne dans une Maison des aînés sera de 241$ par jour, alors qu’il est de 203$ dans un CHSLD. 

Le député péquiste Harold Lebel estime qu’il y aura un système à deux vitesses. «Il y a une iniquité et, qui va choisir qui va vivre dans les maisons des aînées. Les maisons des aînés vont être en ville, toutes les régions rurales ça va être quoi le service, ça ne peut pas aller, il ne peut pas avoir deux vitesses là-dedans. On est en train de créer un système à deux vitesses » s’insurge le député de Rimouski.

3000 personnes sur les listes d’attente 

Le député de Rimouski rappelle que 40 000 personnes vivent dans des CHSLD et que les listes d’attentes atteignent les 3000 actuellement.

«C'est une spirale, c'est un peu comme les maternelles 4 ans, qui ont commencé que ça ne coûtait pas trop cher et à la fin ça coûte extrêmement cher. Est-ce qu'on ne serait pas mieux d'investir pour améliorer nos CHSLD», soutient Harold Lebel.

Pas de système à deux vitesses

La ministre responsable des Aînés réfute les prétentions du député de Rimouski. Marguerite Blais, qui a dévoilé son concept de Maison des aînés en novembre 2019, admet cependant que les coûts du projet phare de son gouvernement seront plus élevés. 

«On veut faire des hébergements pour plusieurs années, on a une vision d'avenir! Oui, ça va coûter 15% de plus que dans les CHSLD, mais nos CHSLD que nous allons rénover ou reconstruire, ils le seront sur le modèle de maison des aînés», soutient la ministre Blais.

Le gouvernement va investir 2,6 milliards de dollars d'ici 2022 pour la construction de 2 600 places en Maison des aînés et la rénovation de 2 500 places dans les CHSLD.

«Il n'y pas deux types d'hébergement. On veut améliorer l'ensemble de l'hébergement pour les personnes aînées», conclut la ministre Blais.