/news/law

Diminution du nombre de crimes haineux au pays

Agence QMI

Hand in jail

lalalululala - stock.adobe.com

Le nombre de crimes haineux a chuté, mais demeure élevé au pays, particulièrement au Québec, a expliqué Statistique Canada mercredi. 

En 2018, les corps policiers d'un océan à l'autre ont recensé 1798 crimes haineux en tout genre, en baisse de 13 % par rapport à l'année record de 2017, où 2073 crimes haineux avaient été rapportés. 

«Malgré ce recul, le nombre d'affaires de crimes haineux déclarées en 2018 est le deuxième en importance depuis 2009», a souligné Statistique Canada. 

Au Québec, le nombre de crimes haineux a légèrement fléchi, passant de 489 en 2017 à 453 en 2018. Cette diminution a, avant tout, été portée par la chute du nombre de crimes haineux ciblant les musulmans, qui a diminué de moitié. 

Malgré tout, le Québec est l'endroit où le nombre de crimes haineux par habitant rapportés par la police est le plus élevé au pays. La Belle Province a affiché un taux de 5,4 crimes haineux par 100 000 habitants en 2018, contre 5,3 crimes par 100 000 habitants en Ontario. 

Statistique Canada a aussi souligné que le nombre de crimes haineux sans violence - par exemple des cas d'incitation à la haine ou de méfaits - a diminué de 22 %, mais que le nombre de crimes haineux violents a reculé de seulement 2 %. 

Les crimes haineux ayant dégénéré en voies de fait ont aussi augmenté de 6 %, a déploré l'organisme fédéral. 

Écoutez cet extrait de l'émission Dutrizac à QUB Radio.