/news/law

L'ado accusé de meurtre non prémédité libéré sous de strictes conditions

TVA Nouvelles

L’adolescent accusé du meurtre non prémédité de son ami à Laval, le 1er janvier dernier, sera libéré sous de strictes conditions.     

L’audience s’est tenue en chambre jeunesse du palais de justice de Laval.    

Des ordonnances de non-publication empêchent de divulguer l’identité de l’accusé et de la victime.   

La victime de 15 ans est morte poignardée après une querelle au parc Marc-Aurèle-Fortin, dans le quartier Fabreville.     

La juge a fait valoir que le jeune accusé n’a pas d’antécédent, mais que les accusations portées contre lui sont très graves.  

Il ne pourra plus vivre à Laval. S'il veut utiliser Internet, un de ses parents devra être avec lui. Il ne pourra pas avoir de contact avec certains amis et les proches de la victime.

Le jeune devra donc respecter ces conditions jusqu'à la tenue éventuelle de son procès. Ses parents auront également un rôle à jouer pour encadrer le jeune.  

«Il ne réalise pas tout encore, il a énormément de conditions, la juge a été très stricte. C'est carrément de la prison à domicile 24 heures sur 24», a expliqué son avocat Normand Bélanger.

Une bagarre opposant un groupe de jeunes aurait mal tourné. L'adolescent aurait été agressé à l’aide d’une arme blanche.                    

Il était inconscient à l'arrivée des policiers dans le parc. Son décès a été constaté après son transport au centre l'hospitalier.