/news/politics

Legault en colère contre le «Journal de Montréal»

Vincent Larin | Agence QMI

Le premier ministre du Québec, François Legault, s’est dit blessé mercredi par un article du Bureau d'enquête du «Journal de Montréal» rapportant qu’un de ses amis et cofondateur de la Coalition avenir Québec (CAQ), Charles Sirois, avait bénéficié d’une subvention de 5 millions $ d’Investissement Québec.

• À lire aussi: Encore des millions pour une firme de Charles Sirois

«Je n’accepte pas ça, je trouve ça dur à prendre et je trouve ça dur à expliquer à ma famille», a-t-il déclaré d’emblée lors d’un point de presse à l'Assemblée nationale.

Le «Journal de Montréal» a rapporté mercredi qu’Investissement Québec avait pris une participation directe de 5 millions $ dans Transmission CVTCORP, une entreprise de Sainte-Julie, sur la Rive-Sud de Montréal.

Cette firme qui produit des transmissions pour des véhicules agricoles et de construction a comme premier actionnaire Télésystème Ltée, une entreprise appartenant à Charles Sirois et à son fils François-Charles.

François Legault n’a pas démenti ces informations, mais a rappelé que cet investissement provenait d’un programme normé et qu’il en ignorait l’existence jusqu’à la publication du reportage dans le quotidien.

«Qu’est-ce que je peux dire à ma mère de 91 ans qui lit ça? Qu’est-ce que je suis supposé dire à mes deux fils à qui j’essaie d’enseigner l’intégrité pis qui lisent que notre gouvernement, mon gouvernement, a donné 5 millions à un de mes amis, ce qui est purement gratuit?» s’est indigné le chef de la CAQ.

«Je pense qu’on a besoin d’une réflexion sérieuse au Québec parce que si on veut attirer en politique des gens compétents, des gens de qualité, va falloir arrêter ce genre d’articles là», a-t-il ajouté.

Le «Journal de Montréal» a rapporté dans le passé des prêts et des demandes de prêts adressés à Investissement Québec par Charles Sirois.

François Legault n’a pas fermé la porte à poursuivre le quotidien.

Le directeur du Bureau d’enquête du «Journal», Jean-Louis Fortin, s’est montré surpris par cette réaction du premier ministre mercredi.

«Nous comprenons mal que Monsieur Legault soit à ce point agacé par les faits. Est-ce que les Québécois ne nous en voudraient pas que nous leur cachions que le cofondateur de la CAQ et ami de François Legault reçoive des subventions ou de l’aide du gouvernement du Québec? N’est-ce pas là une information utile sous plusieurs angles?» a-t-il indiqué par courriel.

«Nous traitons Monsieur Legault de la même façon que nous avons traité Philippe Couillard ou Pauline Marois. Nous publions cette information d’intérêt public et nous nous fions au jugement de nos lecteurs et des contribuables pour qu’ils s’en fassent leur propre opinion», a également précisé Jean-Louis Fortin.

Dans la même catégorie