/news/coronavirus

Premier cas confirmé en Amérique latine

Agence France-Presse

Un premier cas de coronavirus a été confirmé au Brésil, a annoncé mercredi le ministre de la Santé, sur un patient de Sao Paulo (sud-est) ayant séjourné en Italie et qui est aussi le premier cas pour l'Amérique latine.

«Nous avons la confirmation d'un cas positif», a annoncé lors d'une conférence de presse Luiz Henrique Mandetta au sujet de cet homme de 61 ans ayant séjourné du 9 au 21 février en Lombardie, et qui devient le premier cas de contamination dans un continent jusqu'ici épargné par l'épidémie partie de Chine.

Un premier test positif réalisé par l'hôpital Einstein de Sao Paulo a été confirmé par l'Institut Adolfo Lutz, a précisé le ministre.

Cet homme avait consulté à son retour à Sao Paulo, la plus grande mégapole d'Amérique latine avec 12 millions d'habitants, avec des symptômes grippaux. Il a été placé à l'isolement à domicile et «va bien».

Avant la confirmation de ce premier cas, M. Mandetta avait qualifié sur la radio CBN le covid-19 de «grippe» et tenté de minimiser par anticipation l'effet de l'annonce d'une première contamination.

«Il faut garder notre calme, c'est une grippe et nous allons la surmonter», avait-il dit.

Le ministre avait aussi estimé que le virus pourrait se comporter différemment dans l'été austral, où les températures évoluent autour de 30 degrés.

«C'est un virus qui est apparu avec des températures basses. Il pourrait ne pas se comporter de la même manière» au Brésil, qui est au coeur de l'été, «ça pourrait être mieux, ou pire», a-t-il estimé.

Le Covid-19 touche désormais, Chine mise à part, une quarantaine de pays où il a fait une cinquantaine de morts et près de 2800 contaminations. L'Italie est de loin le pays le plus touché d'Europe.

En Chine, le virus a contaminé quelque 78 000 personnes, dont plus de 2.178 sont mortes.