/news/currentevents

Quatre victimes sur cinq connaissent leur assassin

TVA Nouvelles

Tout le Québec est sous le choc après la découverte du corps inanimé d’Océane Boyer, 13 ans, en bordure de route à Brownsburg-Chatham, dans les Laurentides.    

• À lire aussi: Meurtre d'Océane Boyer: un suspect de 51 ans arrêté  

• À lire aussi: Consternation dans la communauté après le meurtre d'Océane  

Selon la Sûreté du Québec, la jeune fille aurait été tuée d’une balle dans la tête.    

La jeune Océane ne s’est jamais rendue à la Polyvalente de Lachute, à quelques mètres à peine de chez elle.    

Ne la voyant pas rentrer à la maison après les cours, ses parents ont signalé sa disparition en soirée. C’est ainsi que la police a pu faire un lien entre les deux événements.    

«On a sûrement eu accès à d’excellentes informations puisque les enquêteurs de la Sûreté du Québec ont pu procéder à une arrestation en dedans de 24 heures» rappelle Guy Ryan, inspecteur retraité au Service de police de la ville de Montréal (SPVM).    

D’après les autorités, l’individu de 51 ans arrêté dans cette affaire connaissait la jeune fille; une situation plus fréquente qu’on pourrait le croire.    

Selon des statistiques canadiennes datant de 2017, ce sont 4 victimes sur 5 qui connaissaient leur assassin.     

Dans un témoignage bouleversant accordé à TVA Nouvelles, les parents d’Océane disent ne pas savoir qui aurait pu connaitre ce geste fatal et «veulent des réponses».       

L’adolescente a été retrouvée sur le bord d'une route selon la Sûreté du Québec.  

Guy Ryan tient à préciser que pour le moment, l’homme qui doit comparaitre au palais de justice de Saint-Jérôme vendredi pourrait faire face à l’accusation la plus grave du code criminel canadien, soit celle de meurtre au premier degré.     

L’ancien inspecteur n’exclut pas la possibilité que le suspect doive faire face à plusieurs autres chefs d’accusation après qu’une autopsie soit pratiquée sur le corps de l’adolescente.    

«Le rapport de l’institut médico-légal va venir bonifier tous les éléments de preuve que les enquêteurs ont pu recevoir au cours des 24 dernières heures» a expliqué Guy Ryan à Julie Marcoux sur les ondes de LCN.    

Rappel des faits          

L'adolescente avait été retrouvée mercredi avant-midi sur le bord de la rue Berlin dans la municipalité des Laurentides. C’est un automobiliste qui a fait la macabre découverte. Elle aurait été tuée d’une balle dans la tête.                 

À l’arrivée des services d’urgence, la victime ensanglantée présentait de graves blessures. L’adolescente a été conduite à l’hôpital où son décès a été constaté.               

Le suspect de 51 ans comparaîtra vendredi au palais de justice de Saint-Jérôme. Il est encore trop tôt pour connaître les accusations qui devraient être déposées contre lui.         

Dans la même catégorie