/news/currentevents

«C’est un meurtre gratuit», dit le père d'Océane en pleurs

TVA Nouvelles

L’inimaginable. Apprendre que sa fille de 13 ans a été victime d’un meurtre et que son corps a été abandonné en bordure de la route. C’est ce à quoi la mère et le père de la jeune Océane Boyer sont confrontés. Ils acceptent de se livrer à TVA Nouvelles.                    

• À lire aussi: L’adolescente de 13 ans aurait été tuée par balle  

«On veut des réponses. On veut savoir. De ce que je peux en comprendre, c’était un meurtre gratuit», dit Francis Boyer, le papa d’Océane les yeux remplis de larmes, à notre journaliste Marie-Anne Lapierre.                 

L’adolescente était partie comme d’habitude pour l’école, hier matin. «Elle a pris son lunch et m’a dit: Bye maman, je t’aime», se rappelle la mère d'Océane, Caroline Sarrasin, la voix éteinte par l’émotion.         

La jeune fille ne s’est jamais rendue à la Polyvalente de Lachute et ses parents ont signalé sa disparition en soirée ne la voyant pas revenir à la maison et étant sans nouvelles.                

«Elle rentrait tout de suite après l’école, elle était timée au quart de tours», précise M. Boyer.             

  

  

Collier en coeur         

Les policiers se sont rendus au domicile des parents de la jeune fille et leur ont posé des questions, car dans l’avant-midi, le corps d’une jeune fille avait état découvert par un automobiliste sur le bord de la route                

«Les enquêteurs m’ont montré une photo. Sur le collier, il y a un cœur en bois écrit Océane. J’ai dit non, ça ne se peut pas», raconte la mère d’Océane, Caroline Sarrasin, la voix éteinte par l’émotion.                    

«On veut juste la confirmation, lui disent les enquêteurs. J’ai dit oui que c’est son collier. Un plus un fait deux et ce qui s’est passé là-bas, c’est ma fille», ajoute la maman.         

«Nous sommes passés sur le chemin, je croyais que c’était un accident. Il était 13h30. Il y avait des voitures de police. On revient, ils sont encore tous là avec la van du coroner. Je ne me serais jamais doutée que c’était ma fille», souffle Mme Sarrasin.         

Toujours prête à aider                

La jeune Océane avait bien sûr son petit caractère d’adolescente, mais elle était enjouée selon ses parents. «C’était une boule d’énergie. Elle était impliquée dans tout», fait savoir le père dans un sanglot.                    

«Elle était toujours prête à aider tout le monde. Elle ne disait jamais non», se rappelle le papa. «Elle avait bon cœur», complète Mme Sarrasin.                    

 Les parents de la jeune fille veulent savoir ce qui s’est passé. Océane avait selon eux de bons amis, elle était bien entourée. Rien ne laissait présager qu’elle avait des ennuis ou se trouvait dans une situation où sa sécurité était compromise.                    

Océane Boyer aurait été tuée d’une balle dans la tête. Elle aurait eu 14 ans, le 2 juin prochain.              

La Sûreté du Québec recherche des témoins concernant ce meurtre. Elle demande aux possibles témoins de joindre le 1 800 659-4264. Les informations seront traitées de manière anonyme et confidentielle.