/news/currentevents

Consternation dans la communauté après le meurtre d'Océane

TVA Nouvelles

Le meurtre d’Océane Boyer, cette adolescente de 13 ans qui aurait été abattue avant d’être abandonnée en bordure de route, secoue la municipalité de Lachute.

• À lire aussi: Meurtre d'Océane Boyer: un suspect de 51 ans arrêté

• À lire aussi: «C’est un meurtre gratuit» - dit le père d'Océane en pleurs

• À lire aussi: «C’était une petite fille enjouée, souriante», dit une ex-enseignante d’Océane

La jeune victime vivait avec ses parents et allait à l’école dans cette ville de seulement 13 000 personnes. La communauté est sous le choc. 

«J'ai un enfant de 13 ans, moi aussi. Alors, on leur dit de ne plus aller nulle part, on les garde à la maison», affirme une mère de famille rencontrée par TVA Nouvelles. 

Le maire a tenu à offrir ses condoléances à la famille d'Océane. «Nous sommes, à Lachute, une communauté tissée serrée, une communauté sous le choc», a dit le maire Carl Péloquin en conférence de presse.

Son fils était dans la même classe qu'Océane l’année dernière. «C'est de l'incompréhension. Je pense que les jeunes ont la même réaction, quand même, que les adultes. C'est de l'incompréhension totale face à un geste qu'on ne s'explique pas», ajoute le maire.

L'adolescente avait l'habitude de venir régulièrement à la maison des jeunes de Lachute. En début d'après-midi, une dizaine de jeunes s’y sont rassemblés.

«On a des intervenantes ainsi que nos intervenants du CISSS ainsi que nos intervenants à nous, de la Maison des jeunes, pour soutenir les jeunes», explique Julie Desrosiers, directrice de la maison des jeunes Univers Jeunesse Argenteuil. 

«Plusieurs jeunes nous ont contactés, sur les médias sociaux, pour nous mentionner la tristesse qu'ils ressentent, la peine, l'incompréhension», poursuit-elle.

Dans la ville, on ne parle que du meurtre. «Les gens ont peur, aussi. Les gens se demandent, surtout pour les enfants, il arrive quoi, aux jeunes?» s’interroge un homme.

«C'est écoeurant! Je trouve ça écoeurant», martèle un autre résident.

Dans la même catégorie