/news/currentevents

Un mobile sexuel pour expliquer le meurtre?

TVA Nouvelles

Qu’est-ce qui a pu pousser le meurtrier d’Océane Boyer à commettre son crime? Comment peut-on tuer une adolescente de 13 ans, une enfant, la violenter et l’abandonner sur le bord d’une route alors qu’elle est encore en vie? Un expert avance une hypothèse.     

• À lire aussi: Un ami des parents dans la mire  

• À lire aussi: «C’est un meurtre gratuit», dit le père d'Océane en pleurs  

Quand la jeune fille de Lachute a été retrouvée mercredi avant-midi en vie par un automobiliste à Brownsburg-Chatham, son corps portait des marques de violence et elle était en partie dénudée. L’homme qui s’en est pris à elle l’aurait-il agressée sexuellement?     

«Il a tiré son corps (pour le sortir de sa voiture) en bordure de la route alors qu’elle vivait encore. Il arrive qu’en faisant ça, ça puisse laisser croire que la victime a été dénudée. Avec l’examen minutieux au laboratoire (médicolégal), ça montre que ce n’est pas le cas. Il ne faut jamais écarter cette possibilité», avance Jean-François Brochu, sergent retraité de la Sûreté du Québec (SQ). 

L’expert en affaires policières croit que concernant le mobile du crime, il y aurait préméditation et que le suspect sera accusé de meurtre au premier degré. «Dans le pattern, il l’attendait.»     

Océane a quitté son domicile mercredi matin et ne s’est jamais rendue à l'école secondaire non loin de chez elle. Son meurtrier connaissait peut-être les habitudes de la jeune fille, l’heure à laquelle elle partait pour l’école et l’aurait possiblement fait monter dans son véhicule.     

Afin de remonter la piste du tueur, la SQ s’est attardée à l’entourage d’Océane, puisque 8 fois sur 10, le meurtrier est un proche de la victime, informe M. Brochu.     

«Les enquêteurs ont commencé à faire le tour de l’entourage, ce qu’on appelle la victimologie. Ils ont suivi un fil conducteur. Souvent, il y a un jardin secret. Même les gens les plus intimes autour de la victime ne savent pas tout et un ou une confident (e) va partager ces informations-là avec les enquêteurs; ce qui va faire rapidement progresser l’enquête.     

Hier, la Sûreté du Québec a arrêté un suspect pour l'homicide d’Océane. Il s’agit d’un ami de la famille de 51 ans qui habite Brownsburg-Chatham.