/finance/homepage

Le COVID-19 affecte les approvisionnements en acier et aluminium au Québec

Les impacts économiques reliés au coronavirus commencent à se faire ressentir en Estrie. Toutes les livraisons d'acier et d’aluminium en provenance d'Asie sont retardées. La compagnie sherbrookoise Aciers Simmonds doit composer avec de longs délais de livraison.  

Aciers Simmonds est un distributeur de métaux qui s'approvisionne en grande partie au Canada, mais environ 20% de ses matériaux proviennent d'Asie. La livraison prévue au mois d'avril a été reportée au plus tôt en juillet en raison du coronavirus qui ralentit l'activité économique chinoise.  

«Pour l'instant, nos inventaires nous permettent de fournir nos clients malgré ce délai. Mais si la situation perdure et que la livraison de juillet n'a pas lieu, à ce moment ça deviendra problématique, explique le directeur général Jérôme David. Si on se rend là, il va falloir s'approvisionner à 100% au Canada et ça va faire en sorte que les prix vont augmenter, c'est inévitable.»  

Un autre problème se profile à l'horizon: la propagation du virus COVID-19 en Italie, pays d'Europe le plus touché. L'Italie est un grand fournisseur d'acier d'armature et un arrêt de production pourrait faire mal aux clients québécois, comme Aciers Simmonds.