/news/society

L'audition des jeunes en danger?

Ève Beauregard | TVA Nouvelles

53% des jeunes écoutent leur musique à un niveau jugé dangereux. Une problématique qui entraîne une perte d'audition précoce.

« Quand on vieillit de toute façon, on perd de l’audition. Le problème, c’est que si on abîme notre audition avant ça, ça va se cumuler à notre perte auditive classique due à l’âge. On va se retrouver avec des gens de plus en plus sourds, de plus en plus tôt », explique Olivier Robin, professeur à l’Université de Sherbrooke.

Les types d'écouteurs offerts sont nombreux sur le marché. Certains vont opter pour des écouteurs de type casque, qui englobent l'oreille complètement. Les jeunes se tournent quant à eux vers les écouteurs de type bouton qui entrent directement dans l'oreille.

« Les écouteurs intra-auriculaires, qu’on va entrer dans l’oreille, sont généralement à déconseiller, parce qu’ils vont fermer le conduit auditif. Plus près on est d’une source sonore, plus elle est forte », poursuit Olivier Robin.

Le vrai problème, c'est le volume. Il est conseillé de respecter la règle du 60/60, soit d'écouter sa musique à 60% du volume de son appareil, pendant 60 minutes. Il est ensuite suggéré de prendre une pause.

Si la population est de plus en plus conscientisée des effets néfastes des écrans sur leur yeux, il reste toutefois beaucoup de travail à faire pour la santé de leurs oreilles. « On va souvent chez l'optométriste, mais on ne va pas souvent chez l'audiologiste », termine le professeur.

En cette journée mondiale de l’audition, le Groupe d'acoustique de l'Université de Sherbrooke organisait d’ailleurs plusieurs activités et conférences pour sensibiliser les gens à prendre soin de la santé de leurs oreilles.