/news/lcnfloride

Québécois à l’origine du Aztec RV Resort en Floride: un parcours semé d’embuches

TVA Nouvelles

Le parcours de Jean-Guy Sylvain, originaire de Saint-Georges-de-Beauce, vers la création du Aztec RV Resort a été parsemé d’embuches.  

Ne manquez pas tous les reportages de LCN en Floride.  

• À lire aussi: Le tour d'un luxueux complexe en Rolls Royce de golf 

• À lire aussi: La Floride en VR: faites le tour du propriétaire!  

• À lire aussi: 80 ans, amoureux et cycliste aguerri à Pompano 

«Il y a même des gens qui ont pris des gageures que je ne réussirais jamais», déclare l’homme d’affaires au cœur du projet de parc de camping à Pompano, en Floride.  

En 2008, M. Sylvain a fait l’acquisition d’un lot de terrain ravagé par un ouragan. «C’était tout défait, il n’y avait plus rien. On a recommencé à zéro complètement», se souvient-il.  

Il lui a fallu deux ans pour ouvrir le Aztec RV Resort. «Juste pour le dézonage, ça a pris 7 à 8 mois, raconte-t-il. Après ça, ils nous avaient autorisés à construire, mais ils sont revenus sur leur décision. Ça a pris un autre 4-5 mois parce qu’il a fallu faire des bassins de rétention. Ça a pris 4 millions de plus pour les bassins de rétention». 

Des centaines d’amateurs de véhicules récréatifs et de chaleur se donnent maintenant rendez-vous chaque année dans ce complexe luxueux.  

«La plupart [des résidents] sont très, très à l’aise. Mais il y a des gens ordinaires, comme des retraités du gouvernement ou des gens qui ont des petites compagnies, qui sont ici parce que tu peux louer un terrain pour 7, 8 ou 10 mille dollars par année», explique M. Sylvain.  

Du VR aux maisons 

Après plusieurs demandes de sa clientèle, le créateur du complexe a décidé d’autoriser la construction de maisons sur le site.  

«Il y a des gens qui sont très à l’aise et ils trouvaient que l’espace était trop petit pour eux. On s’est tourné vers la ville et on ils ont fait un changement de zonage pour construire des maisons», nous dit l’homme d’affaires.  

Ceux qui le désirent peuvent donc, en plus d’avoir leur véhicule récréatif, se faire construire une maison pour augmenter leur espace habitable. Ils ont l’opportunité de choisir le modèle parmi ceux proposés par le complexe.  

Dans la même catégorie