/news/coronavirus

80% des personnes infectées guérissent du COVID-19 sans traitement

Microscopic view of a coronavirus. The virus has four surface proteins E, S, M and HE. The S-protein (the spikes) gives the crown-like appearance, for which the virus is named. 3d render, banner

dottedyeti - stock.adobe.com

109 032 cas d'infection recensés dans 99 pays; un bilan de 3 792 morts dans le monde entier; mise en quarantaine d’un quart de la population italienne : ces informations sur le nouveau coronavirus ont le potentiel de soulever un vent de panique.         

• À lire aussi: Trois cas confirmés et un cas probable au Québec  

• À lire aussi: COVID-19 : une toux sèche remarquée dans 67,7% des cas  

Néanmoins, certains faits connus et relayés par l’Organisation mondiale (OMS) de la santé permettent d’avoir une vue d’ensemble de la situation et de relativiser les risques.          

D’abord, l’OMS a largement fait état des symptômes observés chez les personnes contaminées soient la fièvre, une toux sèche et la fatigue. Certaines personnes infectées ne ressentent quant à elles aucun symptôme et ne se sentent pas malade.          

En réalité, la plupart des personnes infectées, soit 80% d’entre elles, se rétablissent de la maladie sans traitement particulier, selon l’OMS.  

Quant au taux de mortalité, on l'estime à 2,75%, si l'on se base sur les cas confirmés et les décès avancés par l'Organisation mondiale de la Santé. 

Une personne sur 6 qui a reçu le diagnostic du COVID-19 tombe gravement malade et éprouve des difficultés à respirer et plus souvent qu’autrement, ces personnes sont plus âgées et sont déjà aux prises avec des problèmes de santé connus.         

La situation au Canada         

L’éclosion du COVID-19 des derniers mois a éclipsé les chiffres reliés à l’influenza (grippe), pourtant beaucoup plus alarmants que ceux du coronavirus.         

Santé Canada indique que «l'influenza et la pneumonie se classent parmi les dix principales causes de décès au Canada» et cause 3 500 décès par année au pays. Dans le monde, les épidémies saisonnières causent 250 000 à 500 000 décès, toujours selon l’institution.          

Chez nous, le Laboratoire national de microbiologie situé à Winnipeg a effectué pas moins de 553 tests de dépistage au coronavirus, dont seulement 15 se sont révélés positifs, selon les dernières données de Santé Canada. Il faut toutefois noter que ce nombre n'inclut pas tous les autres cas diagnostiqués par certaines provinces sur leur propre territoire.   

  

Des mesures de précaution nécessaires         

«Inutile de s'inquiéter»: c'est ce qu'avait lancé la ministre de la Santé et des Services sociaux Danielle McCann au moment d'annoncer le premier cas présumé du coronavirus au Québec. Depuis, l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a évalué le risque pour la santé publique comme étant faible. Même son de cloche du côté de l'institut national de santé publique du Québec et du gouvernement.     

En rappel, Santé Canada a fait paraitre une liste de recommandations qui peuvent aider à réduire le risque de contracter ou de transmettre une infection.          

  • Lavez-vous les mains souvent avec de l'eau et du savon pendant au moins 20 secondes / utilisez un désinfectant pour les mains à base d'alcool     
  • Toussez ou éternuez dans un papion-mouchoir ou dans le creux de votre bras     
  • Évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche sans d'abord vous être lavé les mains     
  • Nettoyez souvent les surfaces fréquemment touchées (toilettes, téléphones, poignées de porte, etc.)          

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.