/news/world

La communauté italienne de Montréal inquiète

Au moment où le quart de la population a été placée en quarantaine dimanche dans le nord de l'Italie, l’inquiétude commence aussi à se faire ressentir chez les Italiens de Montréal. 

• À lire aussi: Un quatrième cas probable du coronavirus au Québec

• À lire aussi: Le quart des Italiens placés en quarantaine

• À lire aussi: Il passe son 61e anniversaire en quarantaine au Japon

Rencontré dans un café du boulevard Saint-Laurent dans la Petite-Italie, Roberto Colavecchio président du Congrès national des Italo-Canadiens, admet que la communauté est préoccupée. 

«On a tous un peu de famille qui reste encore en Italie, mais on est inquiets pour la population générale. Ce n’est pas seulement pour l’Italie c’est pour le monde entier», explique-t-il en entrevue à TVA Nouvelles.

Beaucoup de Canadiens d’origine italienne songent donc à reporter des voyages prévus. 

Les entrées et sorties d'une vaste zone dans le nord de l'Italie, allant de Milan, capitale économique du pays, à Venise, haut lieu du tourisme mondial, sont désormais étroitement limitées, selon un décret publié par le gouvernement. 

Signe de la gravité de la situation, les musées, théâtres, cinémas et autres salles de spectacles doivent également fermer dans tout le pays. 

Écoutez l’entrevue dans la vidéo ci-dessus.

Dans la même catégorie