/news/currentevents

Infirmier attaqué à l’urgence du CHUS Fleurimont

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Nouvel épisode de violence dans une urgence de l’Estrie. Un infirmier du CHUS Fleurimont à Sherbrooke a été victime d’une attaque d’un patient. L’individu sera accusé de voies de fait.    

L’événement s’est produit dimanche soir. Un homme de 52 ans est arrivé à l’urgence en ambulance. Selon le Service de police de Sherbrooke, le patient serait devenu agressif et a poussé un infirmier au cou. Les policiers ont procédé à l’arrestation de l’homme pour voies de fait simples.    

Pour la présidente du Syndicat des professionnels en soins de l’Estrie-FIQ, Sophie Séguin, cet événement malheureux rappelle l’importance de poster un agent de sécurité en permanence dans toutes les urgences du réseau de santé estrien:    

«J’espère que la direction évaluera sérieusement le niveau de risque parce que la clientèle a changé. Les gens n’ont pas de médecin de famille, se présentent à l’urgence et attendent des heures avant d’être vus, ça les rend impatients et malheureusement agressifs dans certains cas. Nos membres ont le droit de travailler dans un environnement sécuritaire.»   

Agents de sécurité   

Seulement les urgences de l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke et de l’hôpital de Granby ont la présence permanente d’un agent de sécurité. «Ce n’est pas une question d’argent. Nous basons cette décision sur les statistiques et le niveau de risque», explique Lyne Cardinal, directrice des services généraux au CIUSSS de l’Estrie-CHUS, qui souligne que des gardiens de sécurité sont aussi présents dans les autres hôpitaux et rapidement en mesure de se rendre aux urgences pour intervenir en cas de besoin.» Mme Cardinal mentionne que les statistiques ne démontrent pas une hausse des épisodes de violence.     

À Granby, la présence permanente d’un agent de sécurité est récente, soit depuis janvier dernier après qu’un infirmier se soit fait violemment attaquer par un patient. « C’est dommage que ça ait pris un incident grave pour agir, car un poste vitré conçu pour accueillir un agent de sécurité est prêt depuis 2007, mais vide jusqu’à cet événement», commente Sophie Séguin.