/regional/montreal/montreal

La Ville de Montréal passe en mode «Alerte»

TVA Nouvelles

La Ville de Montréal prend au sérieux l’épidémie de coronavirus, au point de déclarer mardi être en mode «Alerte».

Les trains de métro et les autobus seront dorénavant nettoyés quotidiennement et des lingettes désinfectantes seront remises aux employés qui travaillent avec le public dans les transports en commun, a de son côté décidé la Société de transport de Montréal (STM).   

  

  

  

  

Les trains de métro et les autobus seront dorénavant nettoyés quotidiennement et des lingettes désinfectantes seront remises aux employés qui travaillent avec le public dans les transports en commun, a de son côté décidé la Société de transport de Montréal (STM).

«Ce matin, nous avons haussé le niveau d’alerte à la Ville de Montréal. Essentiellement, ce que ça veut dire, c’est de pouvoir mettre en place notre plan pour que tous les services de la Ville soient prêts à opérer si jamais la situation devait se dégrader», a expliqué la mairesse de Montréal, Valérie Plante, en marge d’une conférence de presse.

Pour le moment, la Ville est en veille «autant au niveau du service de police, du service des pompiers, nos fonctionnaires, nos cols bleus. Alors s’il y avait des choses à faire, qu’ils soient prêts. On est vraiment dans cet esprit-là», a détaillé la mairesse en soulignant qu'il n’y a pas de raisons de s’inquiéter.

La Saint-Patrick, qui doit avoir lieu le week-end prochain, demeure toujours dans les plans pour le moment. «Si on doit changer d’idée, on va le faire pour le bien de la population», a-t-elle expliqué.

Un plan permettant d’assurer «la continuité des services» de la Ville est aussi préparé et déployé par l'Organisation de la sécurité civile de l'agglomération de Montréal (OSCAM) en cas de dégradation de la situation, avait-elle indiqué plus tôt sur son compte Twitter.

Rive-Sud

Des précautions semblables ont été mises en place dans des villes de la Rive-Sud.

À Longueuil, la Ville est en train d’élaborer un plan d’intervention spécifiquement adapté au COVID-19, et l’ensemble des services se préparent à assurer la continuité des affaires si la situation s’empire.

Boucherville possède de son côté un plan particulier d’intervention pour les pandémies, qui a été mis à jour en 2020 et est en début de déploiement. Essentiellement, il s’agit de partager avec les employés et la clientèle de l’information générale et des mesures de prévention des infections.

Un «code vert» a également été décrété, ce qui «annonce un sinistre appréhendé sur le territoire et recommande la mise en disponibilité des membres de l’organisation en sécurité civile de la ville de Boucherville, soit les directeurs».

- Avec Camille Dauphinais-Pelletier, 24 Heures

Dans la même catégorie