/finance/homepage

Ottawa présentera son budget le 30 mars

Le gouvernement Trudeau présentera son budget 2020, le premier de son mandat minoritaire, le lundi 30 mars.

Le ministre des Finances Bill Morneau en a fait l’annonce mercredi durant la période de questions, aux Communes, en semblant faire allusion aux effets économiques de la pandémie du nouveau coronavirus.

«La position fiscale que nous avons maintenue et améliorée au cours des dernières années est très importante dans notre capacité à faire face aux défis [économiques]. Voilà pourquoi je suis très content de répondre à ces défis dans le budget 2020», a-t-il dit.

L'énoncé économique du 30 mars risque d'être teinté de l'impact économique de la propagation mondiale de la COVID-19. On peut aussi s’attendre à ce qu'il tienne compte des contrecoups de la récente crise des blocages ferroviaires.

Plus tôt mercredi, M. Trudeau a assuré qu’Ottawa a la marge de manœuvre nécessaire pour faire face «aux situations d’urgence» comme la COVID-19.

«On va pouvoir être là pour investir, pour aider les entreprises, pour aider l’économie canadienne, pour aider les travailleurs, les Canadiens qui font face à des situations difficiles à cause de ce virus», a-t-il dit.

Autrement, les consultations prébudgétaires étaient axées sur quatre grands thèmes qui se retrouveront vraisemblablement dans le budget 2020. Il s’agit de la classe moyenne, de la lutte aux changements climatiques, du maintien de la santé et sécurité des Canadiens et de la poursuite de la réconciliation avec les peuples autochtones.

Aucun plan de retour à l’équilibre budgétaire ne risque d’être au menu. Lors de la mise à jour économique de décembre, on apprenait que le déficit pour 2019-2020 se creuserait davantage pour atteindre 26,6 milliards $, soit 7 milliards $ de plus qu’initialement prévu.

On estimait également que les déficits seraient ensuite de 28,1 milliards $ en 2020-2021, de 22,1 milliards $ en 2021-2022, de 18,4 milliards $ en 2022-2023 et de 16,3 milliards $ en 2023-2024.