/news/coronavirus

COVID-19, votre vie va changer

Charles Lecavalier | Journal de Québec

La vie des Québécois sera chamboulée par une série de mesures pour ralentir la propagation de la pandémie de coronavirus, incluant l’interdiction de tous les évènements intérieurs de plus de 250 personnes. C’est une première étape dans une lutte qui va durer plusieurs mois. 

• À lire aussi: Toutes nos réponses à vos questions sur la COVID-19 

• À lire aussi: Ce que vous devez savoir sur la COVID-19 

 «Je sais que j’en demande beaucoup. Ne voyagez plus, n’allez plus voir de spectacles ou de match de hockey, c’est un changement majeur, je le comprends, mais la situation est critique», a lancé le premier ministre François Legault jeudi en conférence de presse. 

«Tout le Québec doit se mettre en mode d’urgence. Pour le moment, la pandémie est sous contrôle. Les prochaines semaines vont être critiques. Notre but est de ralentir au maximum la propagation du virus», a-t-il ajouté.      

Au fil de la journée, les évènements se sont succédé à un rythme fou. Le premier ministre du Canada Justin Trudeau s’est placé en isolement volontaire, la Ligue nationale de hockey a suspendu ses activités, tout comme la LHJMQ. Plusieurs artistes ont annulé leurs tournées.  

À Montréal, bibliothèques, arénas et piscines sont fermés. Même la messe est suspendue. 

La situation va perdurer et pourrait s’amplifier.  

De nombreux pays européens ont fermé leurs écoles, l’Ontario a emboîté le pas. Au Québec, toute école où un cas de coronavirus sera détecté fermera immédiatement ses portes pour une durée de 14 jours.    

Plusieurs mois 

«Il faut être réaliste. On est dans une crise qui va durer des mois», a affirmé M. Legault, qui va faire le point à tous les jours sur la progression de la pandémie.  

François Legault fait également un appel au secteur privé: «Je demande aussi à tous ceux qui sont capables de faire du télétravail de le faire».  

Pour ce qui est des endroits publics, comme les centres d’achat, les grandes surfaces, les restaurants et les bars, il n’y a pas de fermeture pour le moment.  

Le directeur de la santé publique, Horacio Arruda, demande toutefois à la population d’être vigilante, d’avoir une bonne hygiène et de se laver régulièrement les mains. 

 

 

Réduire la courbe 

Toutes ces mesures sont prises pour «réduire la courbe» de progression de la maladie.  

Une progression plus lente se traduit par moins de cas graves dans les hôpitaux alors qu’une progression plus rapide peut signifier un embouteillage aux soins intensifs. 

De son côté, le ministre de la Santé Danielle McCann affirme qu’elle compte augmenter le nombre de tests de dépistage, une clé du succès pour combattre le COVID-19. 

À terme, les échantillons pourraient être prélevés à domicile, pour éviter la propagation du virus dans les cliniques et les hôpitaux.                     

Québec veut pouvoir faire 3000 tests par jour d’ici la fin du mois de mars. En date d’aujourd’hui, il peut en réaliser quotidiennement 400 tests.  

Le système de santé québécois a à sa disposition 900 chambres à pression négative, très importante pour soigner les troubles respiratoires comme le coronavirus.  

Québec est également prêt à délester des activités non essentielles pour libérer de l’espace dans les hôpitaux.  

Mme McCann a également ajouté des ressources pour renforcer le service de 8-1-1, enseveli sous les appels depuis mardi. 

Les événements de plus de 250 personnes interdits  

Le gouvernement Legault a interdit la tenue de rassemblement intérieur de 250 personnes et plus pour éviter la propagation du coronavirus.  

Match de hockey, spectacles d’humour ou de musique, amphithéâtres d’université, cafétérias de grandes écoles, salon de l’habitation, congrès et conférences: tout devra être reporté ou annulé. Cette mesure n’affecte pas les commerces établis, comme les restaurants, bars et centres commerciaux. 

Voyage  

François Legault demande à tous les Québécois qui reviennent de voyage à partir de jeudi de se mettre en isolement volontaire pour une durée de 14 jours. 

Pour les employés du secteur public, des réseaux de l’éducation, de la santé et de la petite enfance, cet isolement est obligatoire. Ils continueront d’être rémunérés. 

Pour les employés du secteur privé, M. Legault demande également de rester à la maison au retour d’un voyage, ou s’ils ont des symptômes grippaux.  

Dans les prochains jours, le gouvernement annoncera «des mesures financières pour compenser ces personnes», a dit M. Legault. 

«Je demande aux employeurs d’être compréhensifs. On va annoncer des mesures pour aider toutes les entreprises qui ont des problèmes de liquidité dus aux impacts du coronavirus. Donc, on ne va laisser tomber personne», a dit M. Legault 

Attention aux CHSLD  

Les personnes âgées sont particulièrement à risque face au COVID-19.  

Des gardiens de sécurité seront postés à l’entrée des CHSLD qui demanderont aux visiteurs qui ont visité un pays étranger de rebrousser chemin.  

Ils exigeront également le lavage des mains. «Que nos aînés habitent dans leur maison ou dans toutes sortes de centres d'hébergement, si vous revenez de l'étranger ou si vous avez des symptômes comparables aux symptômes de la grippe, n'allez pas visiter les aînés. C'est important, ce sont les personnes qui sont les plus à risque», dit François Legault.