/regional/montreal/montreal

Montréal ferme arénas et bibliothèques, mais pas le métro

Elsa Iskander et Guillaume Pelletier | 24 Heures

La Ville de Montréal va fermer ses bâtiments municipaux sportifs et culturels pour limiter les risques de contracter le coronavirus. Le métro, par contre, restera ouvert malgré le nombre important de personnes qui l’empruntent.  

Après la décision du gouvernement Legault d’annuler les événements intérieurs accueillant au moins 250 personnes, la Ville a annoncé qu’elle fermerait graduellement ses bâtiments pouvant accueillir plus que ce nombre de gens, comme des arénas, piscines et bibliothèques.  

Des fermetures sont prévues dès jeudi soir, pour une durée indéterminée.  

Les citoyens peuvent donc faire une croix sur une visite au Planétarium, au Jardin botanique ou encore au Complexe sportif Claude-Robillard.  

Les employés de ces centres ne seront pas pénalisés, a assuré le directeur général de la Ville, Serge Lamontagne.  

De plus, des événements publics sont annulés ou reportés, incluant le défilé de la Saint-Patrick qui était prévu dimanche.  

Métro ouvert  

La fermeture du métro de Montréal n'est pas du tout envisagée à ce stade-ci, a toutefois dit Valérie Plante.  

Selon la mairesse de Montréal, le métro reste un moyen de transport sécuritaire. «On ne peut pas non plus complètement empêcher les gens de circuler, ça ne serait pas responsable de notre part», a estimé Mme Plante.  

«Ne serait-ce que pour aller chercher un diagnostic [à l'hôpital], aller à l'épicerie ou aller travailler dans un hôpital», a-t-elle rappelé.  

La Ville estime également que la fermeture de plusieurs de ses installations municipales risque de réduire le nombre d'usagers du métro.  

La Société de transport de Montréal (STM) et le transporteur exo n’ont reçu aucune indication de la Direction de la santé publique du Québec sur une possible suspension de leurs opérations.  

Employés municipaux  

Par ailleurs, les employés de la Ville revenant de voyage se verront imposer une mise en quarantaine de 14 jours.  

Une interdiction des voyages d’affaires à l’étranger est aussi prescrite aux fonctionnaires municipaux et l’administration les encourage à éviter les déplacements à l’étranger pour des raisons personnelles.  

La Ville a aussi augmenté les capacités informatiques pour effectuer du télétravail, a fait savoir la mairesse Plante.  

Mode «intervention»  

La situation doit être prise au sérieux, selon la mairesse de Montréal, sans toutefois utiliser le mot «crise».  

Jeudi, la Ville est passée du mode «alerte» au mode «intervention».  

«Intervention, c’est le moment où le centre opérationnel est physique. (...) Le centre opérationnel, c’est Urgence-santé, la police, les pompiers, certains services de la Ville de Montréal qui sont tous dans un même lieu», a indiqué Mme Plante.  

Cela permet aux différents acteurs de la sécurité civile de se coordonner en temps réel, plutôt que de communiquer à distance. Un tel centre avait été mis sur pied pour coordonner la réponse aux inondations printanières de 2019, par exemple.