/news/coronavirus

Rome fermera un de ses aéroports vendredi et réduira l'activité du deuxième mardi

Agence France-Presse

Le deuxième aéroport de Rome, Ciampino, cessera de fonctionner vendredi soir en raison de la pandémie de coronavirus, tandis qu'un des trois terminaux du principal, Fiumicino, sera fermé le 17 mars, a annoncé jeudi la société gestionnaire.

Ciampino accueille les compagnies à bas coûts, dont beaucoup ont déjà annoncé la suspension de leurs liaisons avec l'Italie.

• À lire aussi: Trump suspend tous les voyages depuis l'Europe pour 30 jours 

• À lire aussi: Vos questions, nos réponses sur la COVID-19 

• À lire aussi: Le personnel de la santé ne doit plus voyager à l’étranger

Selon un communiqué de Aeroporti di Roma, «un plan de réduction des opérations des terminaux passagers de Fiumicino et Ciampino» a été décidé, en raison des «multiples annulations de vols à destination et en provenance de l'Italie annoncées par de nombreuses compagnies aériennes qui opèrent normalement sur les deux aéroports de la capitale».

Par conséquent, l'aéroport de Ciampino, notamment utilisé par les compagnies Ryanair et Wizz Air, fermera à partir de vendredi soir, a précisé un porte-parole.

Le terminal 1 de Fiumicino, dédié aux vols nationaux et à ceux d'Alitalia, KLM-Air France notamment, sera clos quant à lui à partir de mardi.

L'Italie est le pays le plus touché d'Europe par l'épidémie de coronavirus, avec 827 morts et plus de 12 000 cas, selon un bilan mercredi soir.

Lundi, Fiumicino et Ciampino avaient annoncé l'instauration de mesures préventives pour les passagers en partance, jusqu'ici réservées aux arrivées. La température de tous les voyageurs à destination d'un pays hors de l'espace Schengen est contrôlée avec des scanneurs thermiques.

Mais dans la soirée, le premier ministre italien Giuseppe Conte avait annoncé le confinement total de l'Italie jusqu'au 3 avril, alors que seul le Nord du pays l'était jusqu'alors, conduisant nombre de compagnies aériennes, mardi, à suspendre, voire annuler leur desserte de la péninsule.

Air France a ainsi suspendu tous ses vols vers l'Italie du 14 mars au 3 avril, British Airways a annulé toutes ses liaisons de mardi avec la péninsule, l'Espagne et le Portugal ont suspendu tous les vols avec l'Italie jusqu'au 25 mars.

Les compagnies à bas coûts hongroise, irlandaise et britannique Wizz Air, Ryanair et EasyJet ont annoncé quant à elles la suspension de tous leurs vols vers et depuis l'Italie jusqu'à début avril.

Plus drastique, Air Canada a annoncé la suspension de ses vols vers l'Italie à partir de mercredi et jusqu'au 1er mai.

Dans la même catégorie