/news/coronavirus

Toutes nos réponses à vos questions sur la COVID-19

Nos spécialistes continuent de répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la pandémie de COVID-19. 

• À lire aussi: Vos questions, nos réponses sur la COVID-19 

• À lire aussi: Doit-on prendre des précautions avec les aliments? 

• À lire aussi: Nos spécialistes répondent à vos questions sur la COVID-19 

• À lire aussi: COVID-19: des réponses à vos questions 

«Si on croit avoir le Covid-19, quels sont les médicaments disponibles pour nous aider à guérir?»  

Diane Lamarre : «Pour guérir, on n’en a pas. C’est un virus et on a très peu d’antiviraux. Il y a des médicaments qui sont en investigation.» 

«Pour le reste, il faut prendre les remèdes traditionnels, l’acétaminophène, etc. pour contrôler les douleurs. On ne peut pas aller beaucoup plus loin.» 

«Quels sont les risques que les pharmacies manquent de médicaments? Devrait-on en demander en surplus?» 

D.L. : «Il n’y a pas de pharmaciens qui manquent de médicaments (...) Les pharmaciens peuvent livrer à domicile, si les personnes sont à l’isolement volontaire. Il n’y a pas lieu de faire des réserves. Si jamais il devait y avoir une pénurie, le pharmacien pourrait faire la substitution la plus appropriée pour le patient.» 

«Combien de temps avant qu’un vaccin puisse être mis sur le marché?» 

D.L. : «Le vaccin est déjà en essai. Mais la commercialisation et la diffusion, ça va prendre au moins un an. On ne peut pas penser avoir quelque chose plus tôt que ça.» 

«J'aimerais savoir ce que nous devons faire si quelqu'un nous tousse ou nous éternue dans le visage?» 

D.L : «Si quelqu’un tousse ou éternue, vous devriez déjà lui dire de ne pas le faire si proche (...) Mais jamais ça arrive, il faut laver son visage et d’être attentif si on ne développe pas des symptômes.» 

«Ne devrait-on pas mettre tout le monde en quarantaine pendant 15 jours? Pourquoi ne pas seulement garder les services essentiels comme les hôpitaux?» 

D.L. : «Je pense qu’à court terme, on peut penser que les écoles, CPE et garderies vont être fermés. Mais pour l’instant, ce n’est pas la décision que le gouvernement et la Santé publique ont mis de l’avant.»

«Si une femme enceinte est infectée, est-ce qu’il y a un danger pour le bébé?»

Christian Fortin : «Ce qu’on sait aujourd’hui, même s’il n’y a pas beaucoup de données, c’est qu’il y a des femmes qui ont accouché qui avaient le coronavirus. Elles n’ont pas transmis l’infection à leur enfant.»

«Si une mère qui allaite son enfant est infectée, est-ce qu’un sevrage drastique doit avoir lieu?»

C.F. : «Là aussi nous avons quelques données (...) Mais encore une fois, il n’est pas démontré que le virus pourrait se transmettre par le lait maternel.»

«Je vais bientôt séjourner dans une auberge où il y a un spa. Est-ce que je dois m’abstenir?»

D.L. : «On se rappelle que la COVID-19 se transmet par les gouttelettes donc évidemment, si on est 10 dans un petit spa, il y a plus de risque quelqu’un tousse et qu’on ne puisse pas se protéger. Mais dans un spa où il y a peu de personnes, il y a peu de risque de contamination par l’eau du spa.»

«Peut-on avoir la grippe et la COVID-19 en même temps?»

C.F. : «Malheureusement oui! Il y a un cas documenté qui a été publié. Un homme de 69 ans déclaré positif à l’influenza et la COVID-19.»

«Qu’en est-il de la monnaie qui s’échange d’une main à l’autre?»

D.L. : «On parle toujours du temps de trois heures sur les surfaces sèches. Mais on manipule beaucoup la monnaie. C’est vrai que c’est quelque chose qui peut transporter la COVID-19. Donc toujours bien se laver les mains et ne pas se toucher les yeux, le nez, la bouche, car c’est par là que ça s’attrape.»

«Les gants peuvent donner un faux sentiment de sécurité alors qu’ils vont aussi aussi recevoir le virus.»

«Est-ce que les mesures annoncées par Québec s’imposaient?»

D.L. : «C’était absolument pertinent que ça arrive à ce moment-ci. Elles doivent être vraiment appliquées. Je crois même qu’on devra éventuellement fermer les écoles et les garderies. Ce qui est encore préoccupant, c’est le manque d’initiatives par rapport aux douanes, aux frontières, aux aéroports.»

C. F. : «Limiter nos déplacements, limiter nos contacts, c’est la clé présentement pour contrer cette épidémie (...) Il faut le faire pour notre sécurité.»

Vous avez des questions sur la pandémie de COVID-19? Écrivez-nous à nouvelles@tva.ca

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.