/news/coronavirus

COVID-19: les infirmières autorisées à signer un arrêt de travail

Agence QMI

Bloc santé infirmière

Photo Adobe stock

Le Collège des médecins du Québec a pris la décision d’autoriser les infirmières à utiliser une ordonnance collective pour signer un arrêt de travail de 14 jours aux patients ayant reçu un résultat positif à la COVID-19.

Dans un communiqué publié vendredi, le Collège a fait savoir que cette mesure permet de limiter les déplacements des personnes infectées, ce qui contribue à protéger le public. De plus, cette solution facilite l'accès aux services et aux soins de santé.

«Nous vivons actuellement une situation exceptionnelle et nous nous devons d'analyser toutes les pistes de solutions possibles pour optimiser le rôle des médecins et des autres professionnels de la santé», a affirmé le Dr Mauril Gaudreault, président du Collège des médecins.

«Le Collège offre son entière collaboration au ministère de la Santé et des Services sociaux dans la mise en place de stratégies qui peuvent faire une différence pour la population», a-t-il ajouté.

Selon l'ordre professionnel des médecins québécois, c'est le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale qui a pris l'initiative d'élaborer une telle ordonnance collective concernant ce virus.