/news/coronavirus

COVID-19: quoi prévoir s’il faut vous isoler pendant 14 jours?

Hortense des Dorides

Si vous devez vous placer en quarantaine volontaire, pas besoin de paniquer. Un peu d’organisation et de préparation suffisent. Pas besoin non plus de dévaliser l’épicerie du coin. Comment s’alimenter pendant cette « quatorzaine » forcée ? Isabelle Huot, docteure en nutrition et chroniqueuse au Journal, nous ouvre les portes de son garde-manger.   

Avec ce qu’elle a dans son garde-manger, son congélateur, et son réfrigérateur, la docteure en nutrition Isabelle Huot, sans pour autant être alarmiste, se sent préparée à faire face à n’importe quelle situation.    

L’idée n’est pas d’avoir de la nourriture pour six mois, mais bien d’être capable de s’organiser pendant 14 jours.   

« Je pourrais ne pas sortir de chez moi et improviser pendant au moins deux semaines, explique-t-elle. Qu’est-ce que je peux improviser avec ce que j’ai sous la main ? Avec des œufs et des patates, je peux me faire une frittata. Avec des tomates et des haricots, je peux me faire un chili. »   

Planification  

Avant de faire ces commissions, il est important de savoir ce que vous avez déjà dans votre garde-manger, dans votre réfrigérateur et dans votre congélateur. Débutez votre planification en listant les produits que vous avez déjà et ceux qui vous manquent. Jetez ceux qui ont passé la date limite de conservation.   

La docteure en nutrition estime que, même si vous n’aurez pas à vous placer en quarantaine, il s’agit d’un exercice intéressant pour n’importe quel consommateur. « Voir un garde-manger bien rempli, cela permet de moins gaspiller, d’être plus autonome à la maison et d’être économe. »   

Voici donc, dans le détail, un guide de préparation de votre garde-manger pour une possible quarantaine, en trois parties.   

Un guide pratique signé MAPAQ   

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) a publié il y a quelques années un guide pratique indiquant les durées d’entreposage à respecter au réfrigérateur et au congélateur pour les aliments périssables et moins périssables. Intitulé « Thermoguide – Frais... c’est meilleur », cet outil nous apprend qu’il est possible de garder au réfrigérateur, à 4 °C, des saucissons secs entiers pour 2 à 3 semaines, un jambon cuit entier pour 7 à 10 jours ou encore des canneberges pour 2 semaines. Bref, un petit guide pratique à imprimer et à épingler sur la porte de son frigidaire.    


www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Publications/Thermoguide.pdf  

Dans votre garde-manger   

Le garde-manger doit contenir une variété de produits d’alimentation non périssables, qui peuvent se garder entre un et deux ans, entreposés dans un endroit sec.       

  • Du lait et des boissons au soya, de longue conservation.       
Three glass bottle of milk on the white table on a blue background. with copy space for text.

Photo Adobe Stock

  • Des produits céréaliers : des pâtes de blé entier, du couscous de blé entier, du riz, du quinoa ou encore des flocons d’avoine. « C’est parfait pour faire des repas rapides et on peut en faire beaucoup de portions. »       
group of carbohydrate products isolated on white background

Photo Adobe Stock

  • Des pommes de terre, qui se conservent jusqu’à 9 mois lorsque placées dans un endroit sec et frais (autour de 10 °C).   
  • Des légumineuses, en conserves et en vrac : des lentilles corail, des haricots rouges ou encore des pois chiches. « Ce sont des protéines végétales, à mettre dans des chilis ou dans des soupes. Penser également aux pâtes aux lentilles, riches en protéines végétales. »      
Jars with different canned vegetables and legumes on white background

Photo Adobe Stock

  • Des tomates en conserve : « En dés ou dans le jus, c’est un aliment populaire pour faire des pâtes ou un chili. »   
  • Des fruits secs, comme des abricots et des raisins secs. « Notamment pour faire des muffins, précise Isabelle Huot. Soyez sûrs d’avoir également de la farine de blé entier. »      
Dry beans and vegetables soup mix

Photo Adobe Stock

  • Du thon en conserve, « pour faire des sandwichs ou encore des pâtes, plus tard ».      
canned tuna

Photo Adobe Stock

Votre garde-manger devrait également contenir des produits pour cuisiner et assaisonner, qui peuvent se garder entre six mois et deux ans à température ambiante. On pense notamment à de l’huile végétale, à du vinaigre et à des condiments. Pensez également aux épices que vous utilisez souvent, à de la moutarde de Dijon ou encore à des sauces piquantes.   

Dans votre congélateur   

Frozen food in the refrigerator. Vegetables on the freezer shelves.

Photo Adobe Stock

Votre congélateur contient un espace plus restreint, donc utilisez-le à bon escient.      

-Des fruits surgelés en sac, comme des fraises, des mangues ou encore des bananes. « Pour un déjeuner, que ce soit dans un smoothie ou dans du yogourt », décrit Isabelle Huot.   

-Des légumes surgelés en sac, comme des épinards, des petits pois, des brocolis ou des edamames.    

-Des poitrines de poulet, pour des apports en protéines animales, et des filets de poisson. « Essayez de congeler les portions séparément », conseille Isabelle Huot.   

-Du pain, des bagels ou encore des muffins anglais, pour n’importe quel repas de la journée.     

Dans votre réfrigérateur   

produits laitier sur fond blanc

Photos Adobe Stock

En plus des aliments et des condiments ouverts que vous avez habituellement dans votre réfrigérateur et que vous utilisez régulièrement, faites de la place pour ces produits qui se gardent plus longtemps. Nous avons indiqué entre parenthèses leur durée de conservation à une température de 4 °C :     

-Des légumes racines, comme le panais (2 semaines), la carotte (3 mois) ou encore la betterave (3 semaines).    

-Des fruits, comme des agrumes (3 semaines pour le pamplemousse, l’orange et le citron), des pommes (3 à 4 semaines), des melons d’eau (2 semaines) ou encore des grenades (au moins 4 semaines).   

-Des produits laitiers, comme du beurre (3 semaines), du fromage à pâte ferme (5 semaines), du yogourt (3 semaines). Pensez à d’autres produits de lait fermenté riches en probiotiques, comme le kéfir.     

-Des œufs frais en coquille (3 à 4 semaines).      

D’autres indispensables   

Voici d’autres produits de première nécessité à avoir à la maison en tout temps.   

ORDONNANCES ET MÉDICAMENTS  

薬

Photo Adobe Stock

Assurez-vous d’avoir vos médicaments pour 14 jours. Si vous devez renouveler votre ordonnance, vous pouvez le faire auprès de votre pharmacien par téléphone ou en ligne.   

Songez également à avoir à la maison quelques médicaments en vente libre, pour lutter contre la fièvre, la douleur ou les symptômes de la grippe, ainsi qu’une trousse de premiers secours.    

Soyez attentif à la quantité de médicaments réellement nécessaires. Pas besoin de prévoir pour plusieurs mois, 2 à 3 semaines suffisent.   


DES PRODUITS HYGIÉNIQUES  

Ne dévalisez pas la rangée de produits hygiéniques de votre magasin de proximité, mais pensez à acheter du papier toilette, des mouchoirs, des produits hygiéniques féminins, du dentifrice, des couches, si vous avez des enfants en bas âge, et autres produits de nécessité pour deux semaines, pour une utilisation normale.   


DES PRODUITS DÉSINFECTANTS  

cleaning

Photo Adobe Stock

Vous aurez sans doute de la difficulté à trouver du Purell. Tournez-vous vers un incontournable, le savon en barre ou en gel, et vers d’autres produits antiseptiques pour désinfecter poignées de porte, comptoirs de cuisine, téléphones, etc., comme des lingettes, des vaporisateurs en bouteille, de l’alcool à friction ou de l’eau de javel. Pensez également aux gants en latex. Encore une fois, une quantité normale pour 2 à 3 semaines devrait convenir.