/news/coronavirus

Comment le monde a changé en 7 jours

De 77 à 341 cas au Canada  

Lundi dernier, on dénombrait 77 cas de patients atteints de la COVID-19 au Canada. Dimanche, ce nombre était passé à 341 cas. On déplore un décès depuis le début de la pandémie.   

Un bond de 680 % des cas au Québec  

Il y a une semaine, cinq patients étaient atteints au Québec. Ce chiffre a bondi à 39 dimanche, une hausse de 680 %.   

2400 morts de plus  

On dénombre maintenant 6420 décès à travers le monde, soit 2400 de plus que lundi dernier. La planète compte plus de 165 000 cas dans 141 pays ; ce nombre était d’environ 110 000 dans 63 pays il y a sept jours.   

L’Europe, nouvel épicentre de la crise  

L’épicentre de la crise de la COVID-19 s’est déplacé de la Chine à l’Europe, et particulièrement l’Italie. Dimanche, le pays pleurait 1809 morts, dont un triste record de 368 décès en 24 heures. C’est plus de quatre fois le nombre de morts que l’Italie déplorait lundi passé (463).   

Les États-Unis ferment leur ciel  

L’aéroport de Miami

Photo AFP

L’aéroport de Miami

Longtemps critiqué pour son laxisme face à la crise, le président américain, Donald Trump, a fermé le ciel du pays aux avions en provenance d’Europe pour 30 jours. Les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis prévoient que de 200 000 à 1,7 million d’Américains pourraient mourir au cours de la prochaine année. Entre 160 et 200 millions d’Américains pourraient être atteints, selon les estimations. On comptait 550 cas et 21 décès lundi dernier ; ces chiffres étaient passés à 3500 cas et au moins 64 morts dimanche.   

La Chine se porte mieux  

Le virus se propage de moins en moins rapidement en Chine, où tout a commencé. Dimanche, 10 personnes en sont décédées et 25 nouveaux cas ont été constatés. Lundi dernier, on relevait 22 nouveaux décès et 40 nouveaux cas. La Chine demeure toutefois l’endroit le plus ravagé par la COVID-19 : jusqu’à présent, 3199 personnes en sont mortes.   

Pire séance boursière en 33 ans  

La Bourse de New York

Photo AFP

La Bourse de New York

Jeudi, la bourse de New York a connu sa plus forte dégringolade en 33 ans lorsque l’indice du S&P 500 a chuté de 9,5 %. La journée fut encore plus noire à Toronto, où la bourse a perdu 12,3 %, son pire résultat depuis la Seconde Guerre mondiale. Rare bonne nouvelle : les bourses ont rebondi le lendemain, leurs indices remontant de plus de 9 %.   

Les amateurs de sport en sevrage  

Les Québécois en quarantaine ne peuvent pas se divertir en regardant leur sport favori. Jeudi, la Ligue nationale de hockey a emboîté le bas de la NBA et a mis sa saison sur pause. Tous les autres circuits majeurs nord-américains et plusieurs autour du globe les ont imités dans les heures suivantes : MLS, MLB, PGA, ATP, WTA...   

La France privée de son âme  

Le quartier Montmartre à Paris

Photo AFP

Le quartier Montmartre à Paris

Les cafés et restaurants qui sont l’âme de la France ont été fermés jusqu’à nouvel ordre samedi, sous ordre du gouvernement français. L’Hexagone est encore moins touché que ses voisines, l’Italie et l’Espagne, mais les cas augmentent rapidement. On comptait 19 morts lundi. Dimanche, ce nombre avait grimpé à 127.   

Les milliardaires s’appauvrissent (un peu)  

Le milliardaire Bill Gates

Photo AFP

Le milliardaire Bill Gates

Depuis la fermeture des marchés le vendredi 6 mars, 10 milliardaires, dont Jeff Bezos et Bill Gates, ont perdu un total combiné de 76,4 milliards $.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.