/news/coronavirus

L’Alberta et l'Ontario décrète l'état d'urgence sanitaire

Agence QMI

À l’instar du Québec et l’Ontario, l’Alberta a décrété un état d’urgence sanitaire, a annoncé mardi le premier ministre albertain Jason Kenney.

La décision de M. Kenney arrive quelques après celle du premier ministre de l’Ontario Doug Ford pour faire face au COVID-19.

«Il s'agit d'un moment sans précédent dans notre histoire et une action décisive est nécessaire», a soutenu dans un communiqué le leader conservateur Jason Kenney.

Le niveau d’alerte est également passé de 3 à 4 en Alberta, soit le plus élevé. «Notre intention est de limiter les possibilités de transmission de maladies en limitant le temps que les Albertains passent dans de grandes foules et des espaces surpeuplés», a soutenu la Dre Deena Hinshaw, médecin hygiéniste en chef de la province.

De son côté, le premier ministre ontarien Doug Ford a expliqué que cette «mesure extraordinaire [va permettre de s’assurer] que le domaine de la santé aille tous les pouvoirs en main pour combattre la propagation du virus».

Tous les bars et les restaurants de l’Ontario, province est la plus touchée au pays, doivent fermer leurs portes, sauf ceux qui offrent de la nourriture pour emporter. Les lieux de culte, les garderies, les théâtres, les cinémas, les salles de spectacles, les bibliothèques, les centres récréatifs et les écoles privées sont aussi visés par des fermetures temporaires.

«Nous devons nous tenir ensemble en tant que province», a dit le premier ministre Ford, selon le «Toronto Star».

L’interdiction de rassemblement de plus de 50 personnes fait partie des mesures annoncées mardi par les deux gouvernements.

Doug Ford a souligné que tous les commerces restaient ouverts, incluant les épiceries et les pharmacies. Les entreprises manufacturières également. Le leader conservateur a précisé que 304 millions $ seront dépensés pour des lits, des centres de dépistages et du matériel médical pour les communautés rurales et du nord de la province.

L’Ontario a enregistré 185 cas de COVID-19, en vertu du dernier bilan présenté mardi matin par les autorités. Les malades sont concentrés dans la région torontoise.

De son côté, l’Alberta comptait 74 cas en date de mardi.