/news/coronavirus

«La bataille va être dure et longue», prévient François Legault

François Legault entrevoit une bataille «longue et dure» pour combattre le coronavirus.               

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus  

• À lire aussi: Des mesures totalisant 82 G$ à Ottawa  

• À lire aussi: Horacio Arruda, le héros des Québécois  

«Chaque geste pour ralentir la propagation du virus peut sauver des vies. Soyons prudents. Il faut en faire plus que moins», a martelé le premier ministre en point de presse. Il a tout de même tenu à se faire rassurant. «Les mesures qu'on a mises en place au cours des derniers jours sont efficaces. Il ne faut pas baisser la garde».               

En date de mercredi midi, 94 personnes étaient atteintes de la COVID-19 dans la province. Le Québec déplore son premier décès, une femme de Lanaudière «d'un certain âge» qui vivait dans une résidence pour aînés et qui a été en contact avec des gens qui revenaient de voyage.         

Le personnel mobilisé         

Le premier ministre a annoncé que le Québec serait en mesure de faire 6000 tests pour le coronavirus par jour d'ici vendredi. Cent cinquante infirmières de plus seront également affectées pour répondre à la ligne de 811 et raccourir l'attente au téléphone.              

«Le personnel soignant est plus mobilisé que jamais. Le réseau de la santé est très prêt», a soutenu François Legault.              

Six personnes sont présentement hospitalisées dans la province, qui compte 2300 lits disponibles.            

Suite à son appel aux influenceurs, François Legault en a profité pour remercier tous ceux et celles qui ont passé le message aux jeunes. «L les artistes, les sportifs, les humoristes, même ceux qui se sont moqués de moi... Ça fait du bien de rire.»        

Des mesures contraignantes mais nécessaires         

Le docteur Horacio Arruda, directeur national de la santé publique, a indiqué que l'épidémie au Québec n'était pas encore entrée en phase de transmission active. Néanmoins, il invite tous les Québécois à respecter les mesures qu'il admet «contraignantes» recommandées par la Santé publique.          

Il a avancé que 12 jours seraient nécessaires avant de voir l'effet de ces mesures sur la courbe des nouveaux cas de coronavirus. «Ce n’est pas parce qu’on va voir demain une quantité X de cas – j’ai un chiffre en tête, que je mentionnerai pas, parce que je regarde les scénarios – qu’on a perdu la bataille», a-t-il précisé.         

«Pas de solution miracle»            

Le docteur Horacio Arruda a rappelé qu'il valait mieux se laver des mains que d'utiliser des masques protecteurs pour se protéger du coronavirus. «Ne pensez pas que les masques sont une solution miracle», a-t-il répété. Même les gants en plastique ne remplaçent pas le lavage de mains, a-t-il dit.            

Il recommande également d'arrêter d'utiliser l'argent liquide et de se faire livrer des biens, dans la mesure du possible.