/news/coronavirus

Les travailleurs étrangers pourront entrer au pays

TVA Nouvelles

Le gouvernement canadien autorisera finalement les travailleurs étrangers temporaires à entrer au pays malgré la fermeture des frontières. 

L’Union des producteurs agricoles (UPA) s'était montrée préoccupée par la fermeture des frontières canadiennes aux travailleurs agricoles étrangers temporaires. Elle craigait des «conséquences désastreuses sur toute la chaîne alimentaire» et demandait donc une exception au fédéral.           

• À lire aussi: 200 000 cas et 8000 morts dans le monde  

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus  

«Le gouvernement canadien a pris la bonne décision. Empêcher la venue de ces travailleurs aurait entraîné des conséquences désastreuses sur le secteur agricole, plus particulièrement horticole (fruits, légumes, etc.), mais surtout sur le coût du panier d'épicerie des Canadiens et des Canadiennes», a déclaré le président général de l'UPA, Marcel Groleau.   

Après l'appel de l'UPA, le ministre canadien de la Sécurité publique et de la Protection civile, Bill Blair, a confirmé mercredi que «les étudiants internationaux, les travailleurs sous visa et les travailleurs étrangers temporaires pourront également entrer au Canada, à la condition de respecter la demande du gouvernement de s'isoler pendant 14 jours».      

L’Union des producteurs agricoles, l’Association des producteurs maraîchers du Québec, le Conseil de la transformation alimentaire du Québec et Sollio Groupe Coopératif invoquait la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur agricole.