/regional/montreal/montreal

Un prix de 200 000 $ pour concevoir des respirateurs artificiels abordables

Agence QMI

Intensive care respirator

Sergey Ryzhov - stock.adobe.com

Un prix de 200 000 $ sera attribué par la Fondation de l’Hôpital général de Montréal, en collaboration avec l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM), dans le cadre d’un concours mondial pour concevoir des respirateurs artificiels abordables.

Des ingénieurs et des scientifiques de partout dans le monde ont été invités jeudi à concevoir un respirateur artificiel, ou ventilateur, qui doit être «simple» et peu «coûteux» à utiliser par le milieu médical pour les patients atteints par la COVID-19.

Les concepteurs du produit primé mettront la main sur un prix de 200 000 $.

Permettant d’aider les patients à respirer, ce respirateur doit être facile à construire localement et être capable d’être déployé partout où cela est nécessaire pour sauver des vies.

Un comité d’experts-conseils formé de médecins et d’ingénieurs a été formé pour définir les spécifications de ce défi et juger les soumissions.

«À l’heure actuelle, il n’y a déjà pas assez de respirateurs artificiels pour sauver tous ceux qui ont besoin d’une assistance respiratoire et les médecins doivent prendre des décisions déchirantes pour choisir qui sauver», a-t-on indiqué dans un communiqué.

La Fondation souligne que si 70 % de la population devait être infectée par la COVID-19, comme certains le prédisent, il y aurait une forte surcharge pour nos systèmes de santé mondiaux.

Les participants ont jusqu’au 31 mars prochain pour soumettre leur projet.

Toutes les informations du défi sont disponibles sur le site: https://bit.ly/CodeLifeMGH