/news/coronavirus

Québec accorde 7 M$ pour accélérer le développement d'un vaccin

Agence QMI

Le gouvernement Legault, via Investissement Québec, a annoncé samedi une subvention de 7 millions $ à l’entreprise biopharmaceutique Medicago, basée à Québec, afin qu’elle accélère le développement d’un vaccin contre la COVID-19.

Medicago, qui se spécialise dans le développement de vaccins et de protéines thérapeutiques, avait indiqué, le 12 mars dernier, qu’elle avait réussi à produire un candidat-vaccin contre le virus.

L’aide financière de Québec va permettre à l’entreprise fondée en 1997 de mener des études précliniques.

«L'étude clinique, soit des tests sur un nombre restreint de personnes, devrait être entreprise dès l'été 2020», a-t-on précisé, par communiqué.

Le ministre de l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon, a souligné qu’en «appuyant Medicago dans le développement d'un vaccin, le gouvernement du Québec participe activement aux efforts mondiaux pour contrer la COVID-19».

«Nous ne devons pas oublier non plus la contribution essentielle de nos fabricants de fournitures et d'équipements médicaux, qui doivent répondre à une demande croissante pour leurs produits, a-t-il poursuivi. Nous regardons actuellement ce que nous pouvons faire pour les appuyer et nous assurer qu'ils peuvent augmenter leur production pour suffire à la demande.»

De son côté, la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a soutenu que «[Medicago] pourrait être la première à en commercialiser un dans les prochains mois, ce qui aurait une incidence importante sur la prévention de la maladie».

«Cette subvention nous permettra de démarrer rapidement la première phase de tests de notre candidat-vaccin contre la COVID-19, avant de commencer les études cliniques chez l'humain cet été», a indiqué président et chef de la direction de Medicago, Bruce D. Clark.

Le gouvernement Legault, à l’instar d’Ottawa, souhaite que les entreprises qui le peuvent fabriquent des fournitures et des équipements médicaux pour mener la guerre contre la COVID-19, un appel qui a été relancé samedi.