/news/coronavirus

Huit aînés hospitalisés dans une résidence de Sherbrooke

TVA Nouvelles

Huit résidents du Manoir Sherbrooke ont été hospitalisés dans les dernières heures après avoir éprouvé des symptômes semblables à ceux de la COVID-19.   

• À lire aussi: Flou sur les tests en attente au Québec  

• À lire aussi: La crainte se propage dans la ville de Lavaltrie  

• À lire aussi: 4 décès et 219 cas confirmés au Québec  

• À lire aussi: Les centres commerciaux devront fermer à leur tour  

Le directeur de la santé publique en Estrie, le Dr Alain Poirier, a confirmé que les hospitalisations sont considérées comme des cas probables de COVID-19.   

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) a été appelé à intervenir à la résidence pour personnes âgées qui appartient à l’entreprise Les Résidences Soleil - Groupe Savoie.   

 

 

Dans un communiqué, une vice-présidente des Résidences Soleil a indiqué qu’une des résidentes a appris vendredi dernier que son fils – qui l’avait visitée au début du mois de mars – était infecté par le nouveau coronavirus.   

«Notre résidente a tout de suite été mise en isolement et notre personnel a surveillé rigoureusement ses symptômes. Durant la nuit, elle a débuté une fièvre et a été immédiatement transportée à l’hôpital par précaution», explique Katarina-Darkise Marcil.   

Heureusement, les médecins ne craignent pas pour la vie de la dame.   

Depuis, sept autres résidents ont aussi été hospitalisés après avoir éprouvé des symptômes, faisant craindre l’éclosion d’un foyer de contamination à l’intérieur de la résidence.      

Les résidents sont confinés à l’intérieur de leur appartement et le personnel a reçu l’ordre de ne pas sortir du bâtiment.      

«Depuis ce matin, les repas sont tous livrés aux appartements des résidents mangeant habituellement à la salle à manger», indique Mme Marcil.      

Le CIUSSS de l'Estrie – CHUS travaille «en étroite collaboration» avec la résidence pour tenter de freiner la propagation. 

Pas les bons chiffres 

Le Dr Alain Poirier a par ailleurs prévenu la population lors de son point de presse : le nombre de cas comptabilisé en Estrie, ainsi que dans le reste du Québec, est plus élevé que celui rapporté par le système du gouvernement. 

«On a un petit problème avec la numération des cas, a-t-il expliqué en point de presse. On a plus de cas que ce que le système rapporte.» 

Cet écart entre les données officielles transmises par Québec et celles détenues par les directions publiques régionales devrait être corrigé sous peu, poursuit le Dr Poirier, ce qui devrait contribuer à une augmentation substantielle des cas à travers la province. 

La région de l’Estrie, où 30 cas ont été confirmés, ne fera pas exception. 

Cette situation n’affecte cependant en rien la capacité des directions publiques d’enquêter rapidement les cas confirmés à l’échelle régionale, rassure le Dr Poirier.

Dans la même catégorie