/news/coronavirus

La Nouvelle-Écosse ferme ses frontières, incluant celle avec le Nouveau-Brunswick

Agence QMI

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse a annoncé, dimanche matin, la fermeture de toutes les frontières de la province, incluant celle avec le Nouveau-Brunswick.

Désormais, quiconque cherche à entrer dans la province des Maritimes, incluant les Néo-Écossais, devra se soumettre à une période de quarantaine de 14 jours. Ceci inclut les personnes arrivant en Nouvelle-Écosse par avion ou par bateau, mais aussi via la frontière terrestre entre la province et sa voisine.

Plus précisément, toute personne arrivant en Nouvelle-Écosse, même par la route, sera contrôlée au moment d'entrer dans la province, a détaillé le premier ministre Stephen McNeil.

M. McNeil a aussi déclenché l'état d'urgence sanitaire dans sa province. En vertu de cette mesure, les policiers pourront commencer à distribuer des amendes pouvant atteindre jusqu'à 5000 $ aux gens ne respectant pas les règles d'isolement ou de distanciation sociale.

Les rassemblements de plus de cinq personnes sont désormais interdits dans la province, a-t-il aussi été annoncé.

La Nouvelle-Écosse a également annoncé sept nouveaux cas dimanche matin. On compte désormais 28 patients atteints de la COVID-19 dans la province, tous des voyageurs ou des proches de voyageurs. «Il n'y a pas de cas de propagation dans la communauté pour le moment [...]. Nous nous attendons cependant à en avoir bientôt», a précisé l'administrateur de la santé de la province, le Dr Robert Strang.

Les autorités de la province ont appelé les Néo-Écossais à demeurer à la maison autant que possible. «C'est important de prendre ça au sérieux, mais sans céder à la peur», a appelé le Dr Strang.

Pour sa part, M. McNeil a invité les familles à désigner une seule personne responsable de faire l'épicerie et d'aller à la pharmacie, pour limiter les risques de propagation du coronavirus.

Dans la même catégorie