/news/tele

«La Voix» : une décision surprenante

Samuel Pradier | Agence QMI

COURTOISIE OSA IMAGES ET TVA

PETiTOM, alias Tommy Tremblay, a créé la surprise lors de la seconde ronde des duels, dimanche, à TVA, en préférant changer de coach, plutôt que de continuer avec Cœur de pirate qui voulait le sauver. Il a choisi de rejoindre l’équipe de Marc Dupré.  

Même s’ils ne se connaissaient pas avant de se retrouver en duel, Laurie Drolet et PETiTOM ont rapidement été sur la même longueur d’onde en préparant leur prestation de la pièce «Shake it out» avec leur coach.  

«Je ne connaissais Béatrice qu’à travers ses performances, a indiqué le chanteur en entrevue. Comme il s’agit de sa première année dans l’émission, je n’avais aucune idée de ce que ça allait donner. Durant les répétitions, j’aurais aimé être davantage coaché. Je ne sais si pas c’est parce qu’on est juste aux duels et qu’elle voulait d’abord voir comment on allait se sortir nous-mêmes de cette situation. J’aurais aimé que Cœur de pirate me mette davantage en danger, qu’elle me pousse à aller plus loin. J’étais prêt à ça.»  

  

COURTOISIE OSA IMAGES ET TVA

  

Une expérience décisive  

Étonnamment, Tommy Tremblay a confié que son envie de chanter est survenue pendant sa participation à l’émission «Mixmania», il y a près d’une dizaine d’années.  

«J’étais danseur à l’époque, j’avais seulement participé à une comédie musicale. En fait, si je chante aujourd’hui, c’est grâce à cette émission. À force de passer du temps avec des gens dont chanter était la passion, ça m’a "contaminé". J’ai aussi appris à jouer du piano et de la guitare là-bas. Après l’émission, je suis même allé étudier un an en chant classique. Je voulais juste apprendre à bien respirer en chantant. J’ai ensuite continué à apprendre tout seul. "Mixmania" a vraiment été un tournant dans ma vie, car c’est là que j’ai compris que je pouvais mélanger la danse et le mouvement avec le chant.»  

COURTOISIE OSA IMAGES ET TVA

  

Un choix stratégique  

PETiTOM a beaucoup hésité avant de rejoindre l’équipe de Marc Dupré, même si sa coach voulait le sauver.  

«Marc ne s’était pas retourné à la première étape, il ne m’avait pas donné de commentaire. J’ai néanmoins déjà travaillé avec lui en tant que danseur. C’est un gars que j’admire, j’aime le voir en spectacle. Je le trouve très généreux. C’est un gars de scène et je pense que je peux facilement m’identifier à son univers.»  

S’il a compris les raisons qui ont poussé Cœur de pirate à choisir Laurie, son choix de ne pas poursuivre dans son équipe initiale était tout aussi raisonné.  

«J’ai décidé de changer d’équipe, mais je vais continuer à garder la sensibilité et la simplicité dans une performance que Béatrice m’a transmises. Mais je pense que j’avais besoin d’un petit surplus d’énergie. Quand j’étais jeune, j’ai changé d’école trois fois au primaire et deux fois au secondaire. J’ai toujours été mis au défi du changement et dans une expérience comme "La Voix", il ne faut pas avoir peur et se permettre de changer d’équipe. C’est comme ça qu’on évolue. Plus on travaille avec des gens différents, plus on va avancer.»  

Suzie Villeneuve, 36 ans, Mascouche  

Le duo entre Suzie Villeneuve et Catherine Lydde, sur la chanson «Alive» de Sia, a certainement été le plus beau de la soirée. Les deux femmes se sont révélées extrêmement puissantes et solides. «Nos deux voix sont très compatibles, a expliqué Suzie. Celle de Catherine est plus dans les graves, alors que la mienne est davantage dans les aigus. Il a donc fallu qu’on travaille ensemble pour trouver la bonne tonalité. Ce travail m’a ramenée à la source. Avec Catherine, il fallait que je sente où elle voulait aller, que je lui laisse son espace et que je prenne ma place aussi. C’était "le fun" de voir cette complicité en devenir.»  

La chanteuse a choisi de prendre l’aventure de «La Voix» avec une certaine philosophie. «Chaque étape est un pur bonheur, je n’ai aucun attachement envers le résultat, même si je suis très heureuse de passer à l’étape suivante. Pour moi, tout le bonheur est dans le parcours durant cette expérience. De toute façon, je vais continuer à chanter, même si ce n’est plus à "La Voix". Mon désir est quand même d’aller le plus loin possible dans cette aventure, car c’est vraiment une belle expérience.»  

  

COURTOISIE OSA IMAGES ET TVA

  

Marie Luce, 34 ans, Trois-Rivières  

Marie Luce ne s’attendait visiblement pas à chanter du country durant son expérience à «La Voix».  

«J’étais un peu sous le choc, mais c’était positif. J’ai écouté beaucoup de country, j’en ai chanté pas mal, mais je ne pense pas avoir le ton de voix spécifique. En même temps, une voix ronde et chaude comme la mienne se jumelle très bien avec ce style.»  

La chanteuse était surtout impressionnée par la chanson, «Mille après mille», qui a été reprise par les plus grands.  

«Avec Francis, on s’est finalement bien débrouillés en faisant une version un peu plus pop.» Marie Luce confie avoir beaucoup apprécié le travail avec Cœur de pirate.  

«Béatrice est très directe, elle ne met pas de gants blancs, mais elle m’a appris à me faire confiance. Durant les répétitions, elle n’avait pas beaucoup de critiques à me donner. Elle nous a dit de faire confiance à notre instinct. Je pense qu’on va aller encore plus loin à la prochaine étape.»  

  

COURTOISIE OSA IMAGES ET TVA

  

Vidjay Rangaya, 25 ans, Montréal  

Pierre Lapointe n’a pas choisi la facilité en donnant la chanson «La baie» de Clara Luciani à Guillaume Cauvin et Vidjay Rangaya pour leur duel.  

«C’est en fait une reprise en français de Metronomy, a confié ce dernier. Je connaissais la version originale en anglais, car j’aime beaucoup ce groupe. Mais il y a quand même une différence entre les chansons qu’on aime écouter et celles qu’on aime chanter. C’était vraiment tout un défi.»  

Le chanteur, qui est aussi auteur-compositeur-interprète, fait habituellement peu de reprises. «Pour être honnête, je connais assez peu de chansons, à part les miennes. C’est rare que je chante celles des autres, c’est donc pour moi un des défis de l’émission.»  

Vidjay a pas mal travaillé l’interprétation avec son coach, notamment la manière de livrer la chanson ou le message. «Pierre est un coach à l’écoute, il est très présent et il sait comment délivrer ses conseils.»  

  

COURTOISIE OSA IMAGES ET TVA

  

Ils poursuivent l’aventure  

Équipe Cœur de pirate  

Laurie Drolet, 24 ans, Lévis  

PETiTOM, 25 ans, Québec (volé par Marc)  

Marie Luce, 34 ans, Trois-Rivières  

Équipe Marc Dupré  

Clara Tetu, 21 ans, Québec  

Karolane Brisson, 22 ans, Montréal (volée par Garou)  

Raff Pylon, 27 ans, Beloeil  

Équipe Garou  

Gabriel Forest, 22 ans, Blainville  

Suzie Villeneuve, 36 ans, Mascouche  

Équipe Pierre Lapointe  

Vidjay Rangaya, 25 ans, Montréal  

Flora Stein, 24 ans, Gatineau