/news/coronavirus

Spring Break: cinq étudiants de Floride testés positifs à la COVID-19

L’Université de Tampa a annoncé samedi soir que cinq de ses étudiants avaient été testés positifs au coronavirus durant leur pause scolaire du printemps appelée Spring Break.

• À lire aussi: À Miami Beach, la fête est finie... ou presque

• À lire aussi: Des plages bondées en Floride en pleine pandémie

Dans un communiqué, l’Université a précisé que les jeunes concernés avaient voyagé ensemble en compagnie d’autres camarades avant de subir les tests. Elle n’a toutefois pas identifié les lieux qu’ils ont visités.

Le quotidien «Orlando Sentinel» a rapporté dimanche qu’un des étudiants n’était pas retourné au campus, contrairement aux quatre autres. Tous se sont placés en isolement et jusqu’ici, aucun n’a été hospitalisé.

«Nous souhaitons sincèrement que nos étudiants et tous les autres ayant été possiblement touchés se rétablissent rapidement et complètement», a affirmé l’institution sur son compte Twitter.

Quelques jours auparavant, les médias sociaux avaient largement diffusé des vidéos montrant de jeunes universitaires en train de fréquenter les plages floridiennes, notamment l’une située à Clearwater, malgré les recommandations d’éviter les rassemblements susceptibles de propager la Covid-19. Certains des étudiants présents sur les lieux pour faire la fête n’avaient d’ailleurs pas hésité à exprimer leur indifférence quant aux directives des autorités.

Le gouverneur de l’État, Ron DeSantis, avait ainsi averti la population de ne pas former des groupes supérieurs à 10 personnes, mais des restaurants et des bars étaient quand même restés ouverts durant cette période très achalandée.