/news/coronavirus

Demande d’action collective contre Air Canada et Transat

Sylvain Larocque | Journal de Montréal

STEVE MADDEN/AGENCE QMI

Une demande d’action collective vient d’être déposée contre Air Canada et Transat en lien avec leur refus de rembourser les clients dont les voyages ont été annulés à cause de la pandémie de COVID-19, a appris Le Journal.  

Déposée vendredi au palais de justice de Montréal, la requête s’appuie sur le cas d’un homme qui, en juin 2019, a réservé un voyage pour deux en Floride du 3 au 17 avril 2020, au coût de plus de 13 000 $.  

À cause de la COVID-19, Transat et Air Canada ont, la semaine dernière, annulé de nombreux vols prévus jusqu’au 30 avril. Au lieu de rembourser leurs clients qui ne pourront pas voyager, pratique habituelle lors de l’annulation d’un vol ou d’un forfait voyage, ces sociétés les ont plutôt obligés à accepter des crédits à utiliser plus tard.  

«Troubles et inconvénients»  

Ce changement unilatéral dans la politique d’annulation « cause des troubles et inconvénients [au demandeur], qui ne peut récupérer une somme importante qu’il souhaite pourtant utiliser pour faire face à la crise actuelle, et lui a fait perdre du temps en le forçant à entreprendre des démarches pour tenter de se faire rembourser intégralement », écrivent les cabinets Perrier Avocats et Donati Maisonneuve dans la demande.  

Les avocats demandent à la Cour supérieure de forcer Air Canada et Transat à rembourser les clients dont les vols ont été annulés en raison de la pandémie, puis de leur verser 250 $ à titre de dédommagement.  

Sunwing a d’abord offert des remboursements à ses clients qui se sont retrouvés dans la même situation, avant de se raviser, jeudi dernier. Le voyagiste torontois pourrait être ajouté ultérieurement à la demande d’action collective, a précisé au Journal Me Réjean Paul Forget, de Perrier Avocats.  

Si elle était couronnée de succès, la démarche pourrait permettre à des milliers de voyageurs de récupérer des millions de dollars.