/news/coronavirus

Inquiétude «extrême» pour le personnel soignant du Québec

TVA Nouvelles

Avec l’augmentation rapide du nombre de cas confirmés de COVID-19 au Québec, le personnel de la santé fait face à une situation inédite et les risques sont énormes si des changements ne sont pas faits rapidement. 

«Nous sommes extrêmement inquiets pour notre personnel soignant dans les urgences en ce moment», a déclaré le Dr Gilbert Boucher, président de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec. 

«On n’aura plus personne dans nos urgences dans deux ou trois semaines si on ne commence pas à les protéger tout de suite. Ça nous inquiète beaucoup. Il faut protéger nos travailleurs de la santé, on va en avoir besoin», a lancé l’urgentiste.  

Selon le plus récent bilan dévoilé par François Legault lundi, 45 personnes sont hospitalisées en raison de la pandémie de coronavirus dans la province.  

Selon le Dr Boucher, depuis vendredi, de nombreuses demandes ont été envoyées à la Santé publique afin de rehausser le niveau de protection des travailleurs dans les établissements de santé du Québec. 

«On s’attendrait, avec ce qui a été annoncé aujourd’hui, 409 nouveaux cas, que le personnel puisse avoir de la protection minimale et qu’on commence à considérer qu’il y a de la transmission communautaire. Mais, malheureusement, ce n’est pas le cas», a déclaré le Dr Boucher, lundi après-midi, en entrevue avec Paul Larocque à LCN. 

Le président de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec demande que le personnel soignant soit protégé dès maintenant pour continuer de s’occuper des malades.  

«On demande que tout le personnel soignant puisse porter un masque et une visière dans l’urgence, comme ça se fait dans les autres pays. Parce qu’une fois que le personnel soignant va être infecté, ça va infecté les patients et tout le monde va être perdant», a conclu le Dr Boucher.  

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.