/news/tele

«La Voix» : le rêve en devenir de Karolane Brisson

Samuel Pradier | Agence QMI

Pour faire ses premiers pas de chanteuse devant un public, Karolane Brisson a choisi «La Voix». Après une audition à l’aveugle où elle a su mettre sa voix en valeur, elle s’est plutôt bien défendue, dimanche soir, lors de son duel face à Clara Tetu. Son coach a toutefois décidé de la laisser partir, mais elle a été rapidement volée par Garou.

• À lire aussi: «La Voix» : une décision surprenante

«Se faire refuser est toujours un choc, a-t-elle expliqué en entrevue. Mais j’ai compris la décision de Marc Dupré. Clara a une voix qui correspond davantage à son style musical. Mais je pense qu’on a été bonnes toutes les deux durant la performance.» La preuve est que Garou lui a rapidement démontré son intérêt. «Je l’avais croisé dans les coulisses après les auditions à l’aveugle, et je l’avais remercié de s’être retourné pour moi. Après avoir perdu mon duel, je l’ai regardé avec insistance en espérant qu’il appuie sur son bouton, et il l’a fait. J’en suis très contente.»

Parcours sinueux

L’histoire familiale de Karolane est assez complexe, elle a dû être prise en charge par la DPJ à un très jeune âge. Sa passion pour la musique date aussi de cette époque. «Je chantais avant même de marcher. Je n’ai jamais pris de cours de chant, mais je passais des heures à répéter des chansons. Ma famille d’accueil me demandait même d’arrêter de chanter tout le temps. Je me faisais aussi des scénarios dans la tête, je me voyais déménager aux États-Unis pour faire carrière.»

Longtemps, le rêve de faire entendre sa voix s’est fait dans un contexte familial. «La musique est une façon de m’exprimer. Quand je chante, j’embarque dans une bulle. Je suis très spontanée et ça me permet de montrer aux gens qui je suis et je peux aussi faire passer des messages.»

«La Voix» aura été la porte d’entrée pour Karolane Brisson pour commencer à réaliser ses rêves. «Je voudrais me développer en tant qu’artiste, et j’espère aussi grandir en faisant cette émission. Pour une fille qui n’a jamais pris de cours de chant et qui ne connaît rien de ce milieu, c’est assez fou, et d’autant plus que je n’étais jamais monté sur une scène avant cette expérience. Ça augmente beaucoup ma confiance en moi, car tout le monde est bon dans l’émission. Je pense que ça peut m’amener beaucoup de choses.»

À travers son parcours, Karolane Brisson veut aussi envoyer un message. «Je veux surtout montrer aux gens qu’on peut arriver à faire ce qu’on veut, même si on pense que c’est impossible. Il faut juste vouloir plus que tout. Je pense que je le prouve.»

Période difficile

Pendant dix ans de sa vie, Karolane a eu une vie stable auprès de Nany, une maman de cœur qui l’a toujours soutenue et qui est aujourd’hui la personne la plus importante dans sa vie. Mais Nany est actuellement malade. «Elle a un cancer agressif et elle est bien entendu en confinement. J’aimerais qu’elle puisse me suivre durant les prochaines étapes, mais elle ne pourra probablement pas. Ça dépend des circonstances. Pour l’instant, elle va bien, mais on ne sait pas pour combien de temps.»