/news/coronavirus

Lignes ouvertes à LCN: nombreuses questions sur les services essentiels

TVA Nouvelles

L’annonce du gouvernement de mettre à l’arrêt les services non essentiels pour les prochaines semaines était à l’origine de nombreuses questions lundi. 

Posez-nous vos questions et nous y répondrons mardi en direct à 16h30 sur les ondes de LCN. Envoyez-les par courriel à nouvelles@tva.ca ou par téléphone au 514 370-3222.

• À lire aussi: Voici la liste des activités et services essentiels de Québec

• À lire aussi: Les entreprises et commerces non essentiels fermés jusqu’au 13 avril

• À lire aussi: Lignes ouvertes pour répondre à vos questions sur le coronavirus

• À lire aussi: Lignes ouvertes pour répondre à vos questions

«Je suis propriétaire d’un salon de coiffure, est-ce que je dois payer le loyer?» - Karine

«Il faut vraiment se renseigner auprès de son propriétaire parce que la plupart vont mettre en place des mesures d'assouplissement parce que sinon, la majorité des locataires vont faire faillite.»- Pierre-Olivier Zappa, journaliste spécialisé en économie

«C’est cette semaine qu’on reçoit les pensions de vieillesse. Que faire pour aller payer mes choses?» - Jeanne

«Le mieux serait de demander à quelqu’un de plus jeune avec un mandat pour aller payer à l’institution financière» - Pierre-Olivier Zappa, journaliste spécialisé en économie

«Est-ce que l’essai clinique qui vient de commencer à Montréal est prometteur?» - Alexandre

«C’est très prometteur, mais ça touche surtout les cas légers, dans les débuts. Ça pourrait certainement être une piste intéressante.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à «La Joute»

«Est-ce que les déménageurs peuvent continuer leur travail?» - Lisette

«Ils devraient être autorisés à faire des déménagements et déplacer des meubles.» - Pierre-Olivier Zappa, journaliste spécialisé en économie

«Je travaille pour un CLSC à domicile et on n’est pas équipé. Qu’est-ce que vous en pensez?» - Caroline

«Il faut s’occuper de vous et prévoir des mesures. Rendre visite à une personne qui est déjà confinée, les risques sont faibles. Il reste que de plus en plus, on va aller vers des contaminations communautaires. Vous êtes à proximité, il faut qu’on s’occupe de vous» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à «La Joute»

«Est-ce que les travaux publics vont faire partie des services essentiels?» – Éric

«Tout porte à croire que oui, mais certains ont été placés en télétravail et d’autres suspendus, selon les tâches que vous effectuez.» - Pierre-Olivier Zappa, journaliste spécialisé en économie

«Pourquoi les enfants sont-ils moins touchés?» - Justine

«Il y a plusieurs hypothèses. Notamment, les enfants ont une capacité à gérer la tempête inflammatoire plus facilement que les personnes âgées, par exemple. Exposition aux coronavirus, le système immunitaire réagit moins, car il ne voit pas le danger. Celui des enfants réagit avec un peu plus de résistance.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à «La Joute»

«Qu’en est-il de l’entretien d’ascenseurs?» - Sylvain

«Ils seront appelés à travailler, notamment dans les hôpitaux, au cours des prochains jours et prochaines semaines.» - Pierre-Olivier Zappa, journaliste spécialisé en économie

«Je suis adjointe administrative, mais mon gestionnaire refuse que je fasse du télétravail.» – Mélissa

«Si vous êtes syndiquée, il faudrait voir avec votre syndicat s’il peut prendre une entente avec votre employeur. On en appelle toujours au gros bon sens des employeurs.» - Pierre-Olivier Zappa, journaliste spécialisé en économie

«Je suis dans le processus de vente et d’achat d’une maison, est-ce que ça va avoir lieu quand même?» - Lyne

«Il faut vraiment voir avec votre institution financière. Les banques promettent de faire preuve de flexibilité. Votre banquier est votre meilleur ami.» - Pierre-Olivier Zappa, journaliste spécialisé en économie

«Est-ce que les vétérinaires sont sur la liste?» - Josée

«Les vétérinaires sont sur la liste, tout comme les refuges. Ils pourront continuer d’offrir des services.» - Pierre-Olivier Zappa, journaliste spécialisé en économie

«Mes enfants sont entrés en contact avec des personnes à risque et maintenant j’ai des symptômes, mais je n’arrive pas à me faire diagnostiquer.» - Natasha

«Il y a des cliniques externes qui ne semblent pas engorgées, si vous vous présentez en décrivant le contexte, peut-être qu’on vous prendra. Techniquement, vous n’êtes pas dans les personnes qu’on veut tester en priorité.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à «La Joute»

«Mon propriétaire veut faire visiter mon logement à partir du 3 avril, que faire?» - Caroline

«La CORPIQ a recommandé à ses membres de limiter les visites et d’éviter de faire entrer des étrangers dans les logements. Plaidez votre cause, dites à votre propriétaire que vous n’êtes pas à l’aise. Il y a des alternatives numériques en 2020.» - Pierre-Olivier Zappa, journaliste spécialisé en économie

Dans la même catégorie